Cadillac CELESTIQ 2025

02 Août 2022 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Le futur est à nos portes ou, du moins, c’est le cas chez General Motors qui nous en dévoile encore un peu plus sur son véhicule de grand luxe 100% électrique, la CELESTIQ. On sait que Cadillac deviendra une marque 100% électrique d’ici 2030, mais la CELESTIQ représente bien plus que ça pour le constructeur américain. En effet, il y a une époque ou Cadillac était considéré comme la marque la plus prestigieuse du monde surpassant même Rolls-Royce. C’est donc là que le mystérieux véhicule qu’est le Cadillac CELESTIQ entre en jeu.

 

Cadillac a récemment dévoilé la CELESTIQ sous sa forme de concept, ce qui nous permet d’en savoir davantage sur ce modèle de grand luxe qui va certainement rehausser la barre d’un cran chez General Motors et surtout chez Cadillac. On parle notamment d’un assemblage à la main et d’un nombre limité d’unités produites chaque année. C’est quelque chose qui commence drôlement à ressembler à ce qui se fait chez des marques comme Bentley et Rolls-Royce encore aujourd’hui. C’est d’ailleurs pour cette raison que la Cadillac CELESTIQ n’est pas un VUS, mais bien une berline, car ce type de véhicule procure une expérience optimale en termes de confort et d’agrément de conduite.

 

Un concept qui mise sur le somptueux

 

La Cadillac CELESTIQ présente une silhouette imposante, mais aussi très moderne grâce à l’incorporation d’un éclairage ambiant extérieur. Disons que la berline du constructeur américain respire le luxe à tous les niveaux et notamment pour ce qui est de ses immenses jantes de 23 pouces. Toutefois, le design extérieur de cette voiture n’est que la pointe de l’iceberg.

 

À l’intérieur, la Cadillac CELESTIQ propose une planche de bord moderne qui affiche un écran de 55 pouces et une finition épurée. Les soucis du détail est impressionnants et comme c’est le cas pour toutes les voitures de luxe du même genre, les places arrière sont de loin les plus désirables, car elle nous donne l’impression de voyager en première classe, rien de moins. La Cadillac CELESTIQ aura également droit à un toit en verre dont l’opacité peut être ajustée de manière électronique, ce qui est sacrément impressionnant.

 

Pour le moment, aucun prix n’a été suggéré par le fabricant, mais la rumeur parle d’un prix de départ avoisinant les 300 000 $. D’ailleurs, j’attire votre attention sur l’expression « prix de départ » ici, car ce nouveau modèle devrait offrir une expérience d’achat nettement plus personnalisé que ce qu’on nous propose actuellement chez Cadillac. Il ne serait pas impossible que Cadillac lance un nouveau département de personnalisation rien que pour ce modèle où vous pourrez choisir la couleur, les matériaux et même certaines caractéristiques que vous retrouverez à bord de votre voiture. On sait que ce système fonctionne très bien ailleurs, mais que c’est aussi ce qui fait parfois doubler la facture pour une voiture de luxe.

 

 



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER