Chevrolet lance un moteur de plus de 10 litres et 1 000 chevaux

31 Octobre 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier

L’industrie de l’automobile est d’une variété et d’un contraste sans limites comme nous le prouve Chevrolet. D’un côté, le constructeur américain nous propose des véhicules électriques, des motorisations diésel très efficaces et des motorisations infiniment petites comme le moteur de 3 cylindres de 1.2 litre qu’on retrouve dans le TrailBlazer. En même temps, Chevrolet vient tout juste de lever le voile sur une nouvelle mécanique qui frise certainement le ridicule et même si cette dernière n’est destinée à se retrouver sous le capot d’aucun modèle de production, elle n’en reste pas moins impressionnante pour autant. Comme vous avez pu le lire en partie dans le titre, il s’agit d’un tout nouveau V8 de 10.3 litres (632 pouces cubes) d’une puissance totale de 1 004 chevaux.

 

La première question qu’on pourrait se poser se résume à pourquoi? Pourquoi aurions-nous besoin d’un moteur aussi volumineux et certainement polluant alors que des moteurs électriques ou des motorisations plus efficaces et suralimentées de plus petite cylindrée offrent une puissance similaire? En fait, il faut comprendre que cette motorisation existe parce qu’elle n’est pas destinée à un véhicule routier, ce qui veut dire qu’elle n’a besoin d’aucune homologation. Chevrolet l’a conçu pour une utilisation personnelle en dehors de la route. Cette mécanique risque de vous intéresser surtout si vous êtes un adepte ou un professionnel de la course d’accélération. Théoriquement, vous pouvez acheter cette motorisation et faire ce que vous voulez. Vous pourriez même la mettre sur votre tondeuse à gazon si ça vous chante même si c’est une très mauvaise idée.

 

Pour la course

 

Même si vous pouvez greffer cette mécanique à ce qui vous chante le but principal de son existence, c’est d’offrir une nouvelle option à l’adepte de course d’accélération. Il y a beaucoup de moteurs du même genre disponibles à travers les départements de pièces des différents manufacturiers comme c’est le cas avec le moteur Hellephant de Mopar qui est un V8 de 7.0 litres jumelés à un compresseur volumétrique, ce qui lui permet aussi d’afficher une puissance de 1 000 chevaux.

 

Là où les choses deviennent encore plus intéressantes pour le moteur V8 de 10.3 litres de Chevrolet, c’est parce que ce dernier offre une puissance de 1 004 chevaux sans l’aide d’aucune forme de suralimentation. Ça veut dire que si vous avez l’intention de le jumeler à un moteur électrique, un compresseur volumétrique, un ou plusieurs turbocompresseurs, il y a matière à générer une puissance hallucinante. En fait, je ne crois pas qu’il est question de savoir si quelques va leur faire, mais plutôt de savoir quand quelqu’un va le faire. Bref, c’est un moteur qui risque d’être sacrément dominant sur les pistes d’accélérations dès l’été prochain et je crois qu’on peut s’attendre à voir des configurations atteindre les 2 000 chevaux sans trop de difficulté.

 

Le plus impressionnant avec ce nouveau moteur, c’est qu’il produit cette puissance avec de l’essence qu’on trouve à la pompe. On peut seulement imaginer ce dont il sera capable avec des carburants de hautes performances.

 

 



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER