Chevrolet présente le Beast au SEMA

07 Novembre 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Comme c’est le cas chaque année, le SEMA a littéralement inondé les réseaux sociaux avec ses nombreuses photos et tous les évènements qui s’y sont déroulés. Avec une telle visibilité et surtout une telle popularité, c’est une occasion en or pour les constructeurs automobiles de nous présenter de nouveaux concepts et Chevrolet n’a pas fait les choses à moitié cette année avec le Beast qui de traduit littéralement la bête.

 

On peut dire que ce véhicule porte bien son nom, car on sait qu’on a affaire à un véhicule aux compétences tout-terrains supérieures dès le premier regard. D’ailleurs, avec ses énormes pneus, le fait qu’il n’ait plus de porte, sa cage de retournement et son empattement court, on peut difficilement associer le Beast à son modèle d’origine. Croyez-le ou non, mais le concept du constructeur américain est basé sur un Chevrolet Silverado. Ce n’est également pas le seul véhicule en son genre qui a été présenté dans le cadre du SEMA 2021. En effet, Chevrolet a mis beaucoup d’emphase sur les véhicules tout-terrain et les camionnettes.

 

Chevrolet a profité du SEMA pour nous présenter le Silverado ZR2 2022, le Silverado High Country Midnight Concept, le Silverado 3500HD Hoonigan Concept, le Colorado ZR2 Extreme Off-Road, le Colora Z71 Off-Road Performance Edition, le Tahoe Overlanding Concept et le Suburban Street Concept. Disons que ces derniers font une sacrée brochette de VUS et de camions.

 

Le concept Beast

 

Le Chevrolet Beast n’est pas seulement impressionnant sur le plan visuel puisque les ingénieurs derrière le projet se sont aussi permis un peu de folies sous le capot. Le camion tout-terrain du constructeur américain est donc propulsé par un moteur LT4 suralimenté de 650 chevaux, rien de moins. D’ailleurs, le constructeur américain en profite pour rappeler que ce moteur V8 de 6.2 litres est disponible à l’achat directement par son inventaire de pièce ce qu’on appelle un « crate engine » en bon français.

 

La raison pour laquelle le Chevrolet Beast bénéficie d’une carrosserie aussi différente de celle du Silverado original, c’est tout simplement pour une question de poids. Plus le véhicule est léger et plus il sera rapide. Malheureusement, aucune donnée technique n’a été dévoilée par Chevrolet, mais ce n’était pas là le but de l’exercice. Chevrolet voulait clairement nous démontrer qu’il peut créer un camion à toute épreuve et c’est pour cette raison que le Beast est équipé de pneus de 37 pouces et que ses pare-chocs sont beaucoup plus courts que la normale. Ainsi, son angle d’attaque et son angle de départ sont bien plus impressionnants que ceux de n’importe quel véhicule de série. On parle de 45 degrés pour l’avant et 46.5 degrés pour l’arrière. Si vous vous y connaissez moindrement en matière de conduite hors route, vous savez comme moi que c’est nettement supérieur à la moyenne.

 

Une version de production

 

Il est clair que le Chevrolet Beast relève davantage du concept que du modèle de production, mais ce dernier pourrait éventuellement servir à développer de nouvelles options pour le Chevrolet Silverado. En fait, je ne serais pas surpris que le constructeur américain ait utilisé le Chevrolet Beast pour mettre à l’essai une nouvelle combinaison d’options qui pourrait éventuellement se retrouver dans une version tout-terrain extrême du Silverado. Après tout, les RAM 1500 TRX et les Ford F-150 Raptor se vendent comme des petits pains chauds. Ça serait donc logique que Chevrolet propose une version équivalente de son Silverado avec un gros canon sous le capot.

 

 



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER

Nos autres inventaires de Chevrolet