Citroën 2CV : une Européenne populaire au Québec

20 Juin 2022 PAR Jean-Sébastien Poudrier

S’il n’est pas rare de voir des voitures américaines ou même des voitures japonaises importées au Canada, c’est une autre histoire lorsqu’il est question des voitures importées de l’Europe. Il y a les coûts d’importation qui sont faramineux et je ne vous parle même pas de tout ce qu’on doit convertir pour que la voiture soit homologuée ici. Finalement, la demande semble moins forte de manière générale, mais comme dans toute bonne règle, il y a une exception et ici, on parle de la Citroën 2CV. D’ailleurs, c’est en ayant la discussion avec un ami français, qui s’est fait un malin plaisir à me reprendre, que j’ai su qu’il faut bien des 2 chevaux et non 2CV.

 

La Citroën 2CV est une voiture qui a été introduite sur le marché en 1948 et le constructeur français l’a seulement retirée du marché en 1990. Au cours de cette période, Citroën aura fabriqué pas moins de 5.1 millions d’exemplaires ce qui en fait l’une des voitures françaises les plus vendues au monde de tous les temps. D’ailleurs, au cas où vous vous poseriez la question, la Citroën 2CV tire son nom de ce qu’on appelle le cheval fiscal en France. C’est une unité de mesure qui permet de classer les voitures selon certains facteurs pour ensuite délivrer leur certificat d’immatriculation. Comme vous vous en doutez probablement, plus le nombre de chevaux fiscaux est élevé et plus ça coûte cher. Ainsi, contrairement à ce qu’on pourrait croire, son nom ne se base pas sur sa puissance, car son petit moulin de 2 cylindres de 0.375 litre affiche tout de même une puissance de 29 chevaux.

 

L’une des particularités de la 2CV, c’est qu’on peut la démonter presque en entier avec des outils simples. D’ailleurs, nullement besoin d’outils pour retirer le capot et les portières qui sont simplement glissés à leur emplacement. Ainsi, vous aurez deviné que l’objectif de cette voiture était avant tout d’être abordable. En 1948, le prix d’une 2CV flambant neuve était de 185 000 francs, soit environ 38 $ canadien. Pour vous donner une idée, le prix d’une corvette tournait autour de 5 000 $ au début des années 1950. En 1990, le prix d’une 2CV neuve était d’environ 9 000 $. Croyez-le ou non, mais c’est environ le prix de vente d’une 2CV d’occasion aujourd’hui et c’est ce qui m’amène à vous parler de la popularité du modèle au Québec.

 

La 2CV au Québec

 

Je n’ai absolument aucune idée du nombre de 2CV qu’il y a au Québec, mais je peux vous dire que j’en croise régulièrement durant la saison estivale. Cette année, j’en ai compté au moins 12 différentes et comme c’est une voiture un peu inhabituelle à voir sur nos routes, inutile de vous dire que je ne suis pas le seul à les avoir remarqués.

 

En fait, ce n’est pas la première fois que je vous parle de la 2CV puisque j’avais écrit un article sur le sujet il y a quelques années, mais depuis le début 2022, c’est une voiture que je croise plus que par les années antérieures et je me demande si l’engouement pour le modèle n’a pas repris en force cette année.

 

Ironiquement, si c’est une voiture que je croise régulièrement sur la route, rares sont les 2CV qui se retrouvent dans les expositions de voiture, ce qui est dommage à mon avis, car c’est une voiture qui a beaucoup de caractère et une forte personnalité. Et vous, êtes-vous un adepte de cette petite voiture française aussi?

 

 

 



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER