Conseil d’achat : comment bien préparer sa voiture pour l’hiver

   04 Novembre 2019 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Comme chaque année, nous vous avons donné des conseils en ce qui concerne le remisage et l’entreposage d’une voiture sport, mais il n’y a pas que votre bolide qui a besoin d’une certaine forme de préparation pour affronter la saison froide. En fait, je crois qu’il est encore plus important de faire préparer votre véhicule de tous les jours, car c’est ce dernier qui va devoir affronter les conditions routières les plus intenses de l’année, le sel et tous les autres supplices que l’hiver peut lui faire subir. C’est pourquoi nous avons décidé de vous présenter quelques étapes importantes à suivre pour que votre véhicule passe un meilleur hiver.

1 – Des bonnes bottes

Si vous n’avez pas encore fait installer les pneus d’hiver sur votre véhicule, c’est assurément la première étape à suivre dans le processus de préparation de ce dernier pour la saison froide. Il ne faut pas oublier que la date limitée a été devancée au 1e décembre cette année!

2 – Antirouille

Les contaminants sont très nombreux sur la route et s’il y a bien quelque chose dont il faut se méfier, c’est la rouille. En fin, il faut savoir que ce n’est pas l’hiver en soit qui apporte se problème, mais plutôt le sel qu’on utilise pour nos routes ou notre stationnement. Ce dernier accélère drastiquement le processus de corrosion sur les parties de votre véhicule qui ne sont pas protégées. Ainsi, n’hésitez pas à opter pour un traitement complet qui comprend généralement une protection sous le véhicule en plus du classique antirouille. D’ailleurs, avant toute chose, il est bien important de couvrir tous les endroits où la peinture aurait pu être endommagée avec le fameux crayon que vous pouvez vous procurer chez votre concessionnaire pour quelques dollars. De plus, si votre budget est plus flexible, n’hésitez pas à faire apposer une bonne couche de cire protectrice sur votre véhicule avant la saison froide, ce qui limitera encore plus les effets des contaminants. Dans certains, cas, vous pourriez même penser à une pellicule protectrice transparente à certains endroits.

3 – Les liquides

J’espère ne pas avoir à vous dire qu’il est particulièrement important de remplacer le liquide lave-glace régulier, par un liquide lave-glace spécialement conçu pour l’hiver. Profitez-en aussi pour vérifier que tous les autres liquides de votre véhicule dont à niveau, car la dernière chose que vous voulez durant l’hiver, c’est une fuite de liquide refroidisseur, car c’est ce dernier qui permet à votre système de chauffage de fonctionner.

4 – Garde-boue et tapis

Même si ce n’est pas toujours joli, plus il y a de plastique et de caoutchouc sur votre véhicule et mieux c’est. Ainsi, si votre véhicule n’est pas équipé de garde-boue, c’est quelque chose que je vous recommande fortement de faire installer. De plus, ne négligez pas d’acheter de bon tapis en caoutchouc qui couvre la plus vaste partie du plancher de votre véhicule. La dernière chose que vous voulez, c’est que le sel traverse le tout et endommage la carrosserie là où vous ne pouvez pas le voir. Croyez-moi, lorsque vous constatez le problème il est généralement trop tard et vous passez en mode Pierre à feu si vous voyez ce que je veux dire. Finalement, n’oubliez surtout pas de remplacer votre essence d’été par de l’essence d’hiver. Attendez, est-ce vraiment nécessaire? Bon je dois vous avouez que je vous ai fait marché pour ce dernier point, mais je vous recommande tout de même de rouler avec un certain niveau de carburant en tout temps.

5 – Êtes-vous prêt?

La dernière chose qu’il vous reste à faire avant de prendre le volant de votre véhicule durant la saison froide, c’est de vous adapter psychologiquement au fait que les conditions routières et le comportement de votre véhicule peuvent radicalement varier d’une journée à l’autre durant la saison froide. Ainsi, soyez patient réduisez votre vitesse par rapport à votre conduite d’été, ce qui vous donnera plus de temps pour réagir en cas de dérapage. D’ailleurs, si vous pensez ne pas savoir quoi faire dans ce genre de situation, je vous recommande fortement de suivre un cours de dérapage contrôler. Eh oui, c’est quelque chose qu’il est possible de faire au Québec.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER