Conseil d’achat : comment rendre un siège de voiture plus confortable

   06 Janvier 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier

En tant que journaliste automobile, on me demande souvent quels sont les modèles les plus confortables et ceux qui offrent les meilleurs sièges. Enfin, c’est une question assez subjective et tout dépend de ce que vous recherchez comme expérience avant tout. Certaines personnes préfèrent les sièges plus fermes avec des supports latéraux alors que d’autres s’offriraient de véritables divans en guise de siège si c’était possible. Bref, si je vous parle de ça, c’est qu’il n’y a pas vraiment de réponse précise. En revanche, il existe plusieurs solutions pour rendre un siège de voiture plus confortable et c’est exactement ce dont on va parler aujourd’hui.

Bien entendu, tout est possible pourvu que vous soyez en moyen de vous l’offrir, mais je vous assure, il n’est pas nécessaire d’être fortuné pour rendre les sièges de sa voiture plus confortable. Certaines astuces sont à la portée de tous les budgets.

Les ajustements

Avoir les bras trop étendu ou trop proche du volant peut ne sembler ne faire aucune différence sur la conduite en tant que telle, mais à long terme, ça peut vous causer des douleurs insoupçonnées. Bref, dans la position de conduite idéale, vous devriez avoir les bras légèrement pliés avec les épaules bien accotées contre le dossier du siège. De plus, la majorité des véhicules modernes sont munis d’un système permettant d’ajuster le support lombaire qu’on retrouve à la hauteur du bas du dos. Parfois, c’est une commande manuelle, mais c’est généralement un système électrique. Bref, prenez le temps d’ajuster le tout et ça devrait déjà faire une énorme différence.

La chaleur

Ce ne sont clairement pas tous les véhicules sur le marché qui proposent des sièges chauffants et c’est pourtant une caractéristique qui va bien au-delà de la notion de réchauffement lorsqu’il fait froid. Le fait d’utiliser le siège chauffant de votre véhicule permet aussi à vos muscles de relaxer, ce qui améliore votre confort lors des longs trajets. Rassurez-vous, si votre véhicule n’est pas équipé d’un tel système, il existe des couvres sièges qui l’intègre, ce qui n’est pas très dispendieux et vous pouvez même faire installer un système après-marché pour quelques centaines de dollars.

Un surplus de rembourrage

Le confort est quelque chose de très personnel, mais les manufacturiers doivent tenir compte de la moyenne, car ils ne peuvent tout simplement pas concevoir un siège pour chaque personne. D’ailleurs, petit fait intéressant au passage, le siège du côté conducteur est généralement plus rembourré que celui du côté passager puisque ce dernier est moins utilisé, ce qui permet d’économiser beaucoup d’argent dans l’utilisation des matériaux. Heureusement, il existe plusieurs entreprises qui se spécialisent dans le rembourrage et qui peuvent tout simplement rendre vos sièges actuels plus confortables en termes de rembourrage.  Si c’est le matériel qui couvre les sièges de votre voiture que vous n’aimez pas, vous pouvez même faire remplacer ce dernier. Encore une fois, l’opération peut coûter quelques centaines voire quelques milliers de dollars en fonction du projet.

Changer le siège

La solution la plus radicale de toutes s’avère parfois nécessaire et c’est tout simplement de remplacer le siège lui-même. Toutefois, faites bien vos devoirs, car la réglementation est assez sévère à ce niveau. Là où ça devient intéressant, c’est que les possibilités de personnalisation sont sans limites ici. Vous pouvez opter pour des sièges génériques qui coûtent généralement de quelques centaines de dollars à quelques milliers de dollars. Néanmoins, si vous désirez vous faire fabriquer des sièges sur mesure, certaines entreprises le proposent, mais il faut vous attendre à payer plusieurs milliers de dollars par siège et si vous êtes ambitieux et que vous voulez des sièges plus confortables encore que ceux d’une Rolls Royce, attendez-vous à débourser plus de 10 000$. Enfin, si vous en arrivez jusque-là, peut-être est-il essentiel de revoir votre choix de véhicule, car le confort ne se limite pas uniquement au siège de votre voiture. L’insonorisation, le comportement routier, la suspension, tout ça peut avoir un impact sur votre confort.



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER