Conseil d’achat : la cote de crédit, est-ce un facteur important?

   22 Avril 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

La croyance populaire veut que la vente de véhicule reste la priorité numéro 1 des concessionnaires et c’est le cas, mais pas pour les raisons que vous croyez. L’objectif de la vente d’un véhicule, c’est d’abord et avant tout de faire entrer le client en concession pour l’amener vers les autres départements où là on parle de vrai profit. C’est notamment le cas du département des finances, vous savez le petit bureau dans lequel on vous amène après que vous avez dit oui à l’achat pour qu’une personne que vous venez de rencontrer augmente votre paiement de plusieurs dizaines de dollars. Ça, c’est une mauvaise image qu’on se fait du département des finances et je peux vous assurer que c’est loin d’être une réalité, car les directeurs financiers ont d’abord et avant tout pour mission de vous faire approuver au crédit. Bref, c’est là que la cote de crédit entre en jeu.

Il est certain que votre côté de crédit est important lorsque vous effectuez une demande de financement, car c’est l’un des éléments qui va permettre à la banque de déterminer si elle approuve ou non votre transaction, mais c’est loin d’être le facteur primaire. Voyez plutôt votre côté de crédit comme une porte d’entrée. J’espère ne pas vous apprendre que c’est un ordinateur qui gère d’abord et avant tout votre demande de crédit du côté de la banque. Ainsi, si votre cote de crédit est suffisamment élevée, le système va déterminer si vous passez à la prochaine étape où non. Les facteurs d’admissibilité peuvent varier d’une banque à l’autre et d’une période de l’année à l’autre également, mais de manière générale, une cote de crédit supérieur à 650 est suffisante pour accéder à la première chance au crédit, mais ça ne veut pas dire que vous êtes automatiquement refusé avec moins. Le système va ensuite analyser votre dossier de crédit et si une anomalie ou quelque chose de précis est détecté sur votre bureau de crédit, c’est à ce moment que le dossier passe dans les mains d’un analyste financier qui va déterminer si vous pouvez oui ou non bénéficier du prêt pour lequel vous effectuez une demande de crédit.

Comment améliorer ma cote de crédit?

Votre cote de crédit est affectée par toutes sortes de choses comme le simple fait d’effectuer une demande de crédit, un retard de paiement, un déménagement etc. D’ailleurs, si vous allez de l’avant avec un achat automobile il est fort probable que votre cote de crédit soit revue à la baisse suite à l’enregistrement du prêt sur votre dossier de crédit. Pour faire monter votre cote de crédit, il suffit d’utiliser du crédit comme une carte de crédit ou d’effectuer les paiements d’un prêt. Toutefois, comme vous le savez probablement, une cote diminue nettement plus rapidement qu’elle augmente alors éviter tant que possible les situations qui pourrait faire en sorte qu’elle soit revue à la baisse.

La 1e, 2e et 3e chance au crédit

Vous vous souvenez tout à l’heure lorsque vous ait dit que l’objectif numéro 1 des concessionnaires était la vente automobile. Eh bien, il se trouve que la couleur, le kilométrage, la puissance ou même les options que propose un véhicule ne sont pas forcément la préoccupation numéro 1 des acheteurs. Dans bien des cas, les acheteurs sont surtout préoccupés par leur dossier de crédit et ça, les concessionnaires en sont clairement conscients et ils savent comment en prendre avantage. Vous n’avez pas besoin d’aller très loin pour trouver une publicité qui mentionne 1e, 2e ou 3e chance au crédit avec acceptation à 99% ou 100%. Ça parait alléchant, mais ça ne l’est pas toujours. En fait, peu importe votre situation financière, mieux vaut ne pas se lancer aveuglément dans un achat en 2e ou 3e chance au crédit. Ces concessionnaires vendent surtout l’idée qu’ils sont des professionnels en restructurations de crédit, ce qui n’est pas le cas, croyez-moi. En règle générale, les concessionnaires seront honnêtes et ils vont vous amener vers la transaction la plus avantageuse qui soit, mais certains vont plutôt miser sur le fait qu’ils ont réussi à vous faire approuver au crédit sur un véhicule particulier qui n’est pas forcément votre choix. Sachez que vous avez toujours le choix d’accepter ou de refuser. Sans compter que certains concessionnaires vont encore plus loin en vous mentionnant que vous êtes approuvé avec certains produits financiers comme une garantie prolongée et une assurance vie. Sachez que vous n’êtes jamais obligée de les accepter et que ces produits n’ont rien à voir avec la demande de crédit. Toutefois, il est vrai que dans certaines situations, surtout lorsque vous devez reconstruire votre crédit et que vous devez le faire sans faute, une garantie prolongée qui couvre la durée de votre prêt n’est pas une mauvaise idée, car ça vous évite de devoir changer votre véhicule trop tôt, ce qui peut vous remettre dans une position financière désavantageuse. Au final, n’hésitez pas à demander des conseils chez un expert indépendant.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER