Coronas Virus : les ventes de voitures en baisse de 92% en Chine

   02 Mars 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

La semaine dernière, nous vous avons parlé de certains constructeurs automobiles dont leur production était affectée par le manque de ressources en provenance de Chine. Cette semaine on vous parle directement du marché chinois puisque les ventes d’automobiles ont littéralement chuté de 92%, du jamais vu dans l’histoire de l’automobile. Il faut dire que le berceau du Coronas Virus est la Chine et que par conséquent, c’est le pays qui est le plus affecté par le Virus. Néanmoins, la chose commence à avoir un impact sur l’économie pays et la preuve, c’est que les gens n’achètent tout simplement plus de voiture.

Histoire de vous donner une idée de la chose, l’an dernier, entre le 1er et le 16 février, il s’était vendu pas moins de 60 000 véhicules neufs. Cette année, les concessionnaires ont seulement enregistré 4 900 ventes pour la même période, ce qui est totalement catastrophique. Le plus alarmant dans tout ça, c’est que le virus est encore en progression, ce qui veut dire que les choses vont certainement empirer du côté des ventes automobiles pour la Chine. D’ailleurs entre janvier et février, on parle d’une diminution totale de 40%, un chiffre tout de même énorme. Certains experts estiment que le marché va probablement être en diminution de 70% pour l’année complète, mais je crois qu’il est encore trop tôt pour se pencher sur la question.

En ce qui concerne le Canada, nous ne sommes qu’à une trentaine de cas confirmés pour le Coronas Virus au pays, ce qui veut dire que la situation est loin d’être alarmante sur le plan économique pour le moment. Néanmoins, il faut savoir que même si la majorité des voitures qui sont vendues au Canada sont assemblées ici ou chez nos voisins du sud, certaines pièces qui les composent proviennent d’autres pays, ce qui veut dire que l’offre pourrait certainement diminuer au rythme où vont les choses. Pour l’instant, je ne crois pas qu’il y ait lieu de s’inquiéter, mais il faut attendre de voir comment vont évoluer les choses dans les prochains mois.

Des chiffres… des chiffres

Avant de paniquer, je crois qu’il est essentiel de comprendre que le marché de l’automobile n’est pas toujours à la hausse et qu’il n’y a pas seulement que les virus qui peuvent l’affecter. Il est certain que pour la Chine, la situation est exceptionnelle à l’heure actuelle, car la majorité des ouvriers qui travaillent dans les usines ont été placés en quarantaine. On peut donc dire qu’il s’agit là d’une variante exceptionnelle, mais au final, lorsque l’effet de crise va avoir été maitrisé et que la majorité des Chinois vont avoir repris leur rythme de vie habituel, le marché va probablement se rééquilibrer. Pour vous mettre les choses en perspective, le marché automobile chinois a connu un recul de près de 10% l’an dernier seulement, ce qui est aussi énorme et le Coronas Virus est loin d’en être la cause puisqu’il s’agit d’un problème purement économique et politique. Bref, si un chiffre comme une diminution de 70% semble très élevée, il faut tout de même compter qu’il y a probablement une diminution naturelle de 10% voir même davantage dans tout ça, ce qui veut dire que l’impact du Coronas Virus est peut-être nettement moins grand que ce que veulent nous laisser croire certains médias. Ça, c’est ce qu’on appelle du sensationnalisme et c’est assez typique en journalisme que de gonfler certaines données pour les rendre plus impressionnantes. Dans les faits, il nous sera possible de réellement quantifier l’impact du Coronas Virus sur les ventes de véhicules uniquement lorsque ce dernier sera éradiqué qu’il se sera passé une année complète sans sa présence sur le marché. Ainsi, nous pourrons analyser le tout avant, pendant et après la crise.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER