Covid-19 : les rues de Montréal assailli par des véhicules exotiques

   10 Mai 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

On peut dire que le printemps est en retard cette année. Le mercure est encore bas, les feuilles commencent à peine à se montrer le bout du nez et les fleurs n’ont toujours pas dévoilé leurs pétales aux couleurs flamboyantes et leur parfum caractéristique de la saison. En revanche, le printemps sent bon l’essence, car les voitures sportives et exotiques, elles, sont au rendez-vous, un phénomène qui ne passe inaperçu d’ailleurs.

Comme on a pu le voir sur le groupe Facebook MONTREAL CAR SPOTTING, la saison de la chasse à la photographie de voitures spéciales est bien commencée. Les membres de la page sont particulièrement actifs depuis le début du confinement, car il faut le dire, les rues de la métropole sont complètement vides et pour les passionnés et les propriétaires de voitures exotiques, c’est un paradis. Pas de trafic, pas de construction, juste des routes vides.

Des bolides d’exceptions

La chasse à la voiture exotique semble particulièrement fructueuse cette année, car des bolides tous plus rares les uns que les autres ont été aperçus dans les dernières semaines. Pour n’en nommer que quelques-uns, on parle de Ferrari LaFerrari, Ferrari Monza SP2, Ferrari 488 Pista, Lamborghini Aventador SVJ, Porsche 918 Spider et j’en passe. Le photographe Karl Belisle est d’ailleurs tombé sur la première Ferrari F8 Tributo à débarquer dans la province la semaine dernière. De son côté Olivier Lessard-Huard a eu la chance de photographier plus de Ferrari 488 Pista et Pista Spider que bien des gens auront la chance d’en voir dans toute leur vie. Ces 2 bolides sont des éditions spéciales et limitées basées sur la 488 GTB et sa version décapotable, la 488 Spider.

Disons que ces bolides ont déjà du mal à se confondre même dans un stationnement de Wal-Mart bondée, alors je vous laisse imaginez ce qu’il en est lorsqu’on ne retrouve pratique que des voitures exotiques sur la route.

Une communauté grandissante

Comme l’a mentionné Olivier Primeau, le propriétaire du Beach Club, dans une récente entrevue sur QUB Radio « toute la nouvelle génération aimait voir la réussite » en parlant surtout d’automobile. Aujourd’hui, voir une Ferrari ou Lamborghini n’a rien de choquant, les gens semblent plutôt intriguer et apprécier ce genre de voiture. D’ailleurs, peut-être que vous ne l’avez pas remarqué, mais les concessionnaires représentant les grandes marques de luxe et de voiture exotiques ne cessent de se multiplier et je ne vous parle même pas des entreprises qui se spécialisent dans la modification de véhicule. Il y a 20 ans, ça aurait tout simplement été impossible de voir des entreprises comme OB Prestige Auto et TOYZ autoart connaître autant de succès sur le plan médiatique, car ce sont avant tout des collections privées. Néanmoins, la culture automobile étant ce qu’elle est aujourd’hui, ces passionnés plus fortunés peuvent justement partager leur passion avec ceux et celles qui le sont tout autant, mais qui n’auraient autrement jamais eu la possibilité d’approcher des voitures exotiques de gros calibre. En tant que journaliste automobile, j’ai l’habitude de côtoyer des Ferrari, des Lamborghini, des Koenigsegg, des Bugatti et toutes autres voitures du même genre. Depuis quelques années, j’ai constaté que cet univers n’est plus exclusif aux médias ou aux amis des collectionneurs et des manufacturiers. De plus en plus de gens ont y ont accès et c’est la plus belle chose qui soit.

Courir après des voitures?

Nous vous avons déjà parlé de ce qu’est le Car Spotting et croyez-moi, c’est un vrai sport parfois. Néanmoins, comment fait-on pour devenir bon dans ce domaine? Est-ce qu’on se plante sur un coin de rue passant et on espère de voir quelque chose d’intéressant? On n’est pas dans un documentaire sur la vie animale. Il faut savoir que les meilleurs adeptes de ces pratiques sont bien organisés et très bien informés. Il vous suffit de vous rendre sur le groupe Facebook MONTREAL CAR SPOTTING pour constater que les membres ont aperçu le même groupe de voiture exotique à plusieurs endroits différents dans la même journée la semaine dernière. Bref, si vous voulez vous aussi vous lancer dans cette pratique, les groupes de ce genre sont un excellent endroit pour y trouver des informations sur les voitures exotiques qui circulent en ville. Bien sûr, il y a des règles à respecter, mais si vous êtes un adepte d’automobile et que vous cherchez un moyen de vous occuper durant le confinement, vos temps libres pourraient certainement être mis à profit.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER