Des voitures autonomes lapidées en Arizona

   13 Janvier 2019 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Si on s'accorde tous pour dire qu'un jour, toutes les voitures seront 100% autonomes et que nous n'aurons tout simplement plus besoin de conduire, on s'accorde aussi pour dire que ce n'est pas près d'arriver et que les voitures autonomes en sont encore à leur forme la plus primitive. La preuve d'ailleurs, c'est qu'il y a eu un accident majeur en Arizona l'an dernier et un piéton a littéralement été tué par une voiture autonome de Uber.

Inutile que l'incident a fait en sorte que les autorités se sont posé toutes sortes de questions et qu'elles ont remis en doute les tests effectués par des compagnies comme Uber. Comme vous le savez probablement, les tests ont recommencé depuis peu et même si la réglementation a été revue et que les précautions prises par les manufacturiers sont encore plus rigoureuses, ça ne fait clairement pas l'affaire des gens.

Figurez-vous qu'en Arizona par exemple, les gens vont jusqu'à lancer des pierres aux voitures autonomes en guise de protestation. En fait, plus de 20 évènements du genre auraient été répertoriés depuis le début de l'année 2017. C'est à croire que certaines personnes n'aiment vraiment pas ce genre de voiture, ce qu'on ne peut que trop bien comprendre.

Comme vous le savez probablement déjà, les technologies autonomes ne sont pas encore aussi perfectionnées que dans un monde idéal et des accidents arrivent trop souvent. Disons qu'il y a plusieurs facteurs à prendre en considération et que dans la majorité des accidents qui implique des voitures autonomes, le résultat aurait été le même avec des voitures régulières conduites par des gens. Toutefois, les voitures autonomes n'ont pas droit à l'erreur puisque les machines ne font pas d'erreur.

L'entreprise Waymo qui est l'une des plus importantes du genre en Arizona effectue régulièrement des tests sur route et elle n'a jamais rencontré de problème majeur, mais ses véhicules se font régulièrement attaquer par des citoyens.

Plusieurs croient que les voitures autonomes ne pourront jamais partager les routes avec les voitures régulières parce que les humains sont trop imprévisibles et qu'il sera seulement possible de circuler en voiture autonome une fois que les voitures régulières auront été retirées du marché.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER