Dodge Challenger 2020 : comment obtenir une décapotable

   09 Janvier 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Vous pouvez toujours utiliser une scie à chaîne ou un chalumeau, mais transformer une Dodge Challenger en voiture décapotable n’a rien d’une mince affaire. Sans compter que le constructeur américain ne propose pas cette option contrairement à ces rivaux Ford et Chevrolet pour la Mustang et la Camaro. Toutefois, certaines entreprises comme Droptop Customer en Californie se spécialisent dans se genre de conversion. D’ailleurs, l’entreprise s’est fait récemment connaître avec l’un des projets les plus fous de son histoire, soit celui de transformer une Dodge Challenger SRT Demon en voiture décapotable.

Croyez-moi, c’est plus facile à dire qu’à faire, car si vous vous y connaissez moindrement en matière de design automobile et surtout en étude de la structure, vous savez que le fait de retirer le toit à une voiture conçue à la base comme un coupé sport est loin d’être une bonne idée. D’abord, il faut ajouter du renfort dans le plancher, car c’est désormais le seul lien entre l’avant et l’arrière. Malgré tout, la rigidité de la voiture demeure affectée, ce qui rend certainement cette voiture moins plaisante à conduire sur la piste. Toutefois, on se doute forcément que le futur propriétaire de cette voiture va arpenter les petites routes de campagne ou le centre-ville de Miami pour y exposer son bolide. Si vous avez bien lu, vous avez vu que j’ai fait mention du futur propriétaire de cette voiture, car elle n’a tout simplement pas encore été vendue. Enfin, au moment où j’écris ces lignes bien entendu. Toutefois, il y a fort à parier que cette Dodge Challenger SRT Demon de couleur Plum Crazy ne restera pas très longtemps sur le marché.

Les détails

Même si ça sonne comme une mauvaise idée à la base, le fait de transformer une voiture à toit rigide en décapotable est possible et lorsqu’on fait affaire avec une compagnie qui se spécialise dans le domaine, le résultat est si convaincant qu’on dirait presque que la voiture a sorti de l’usine ainsi. Dans le cas de la Dodge Challenger SRT Demon, Droptop Customs a du renforcé le planché ainsi, la structure ainsi que la suspension. L’entreprise a également installé un toit rétractable souple à 3 épaisseurs qui peut s’ouvrir en moins de 20 secondes, ce qui est relativement rapide.

Le prix à payer

Comme vous le savez probablement, la Dodge Challenger Demon n’est plus en production et les prix ont gonflé à une vitesse hallucinante sur le marché des véhicules d’occasion. Le concessionnaire derrière le projet ne risque pas de perdre son investissement dans cette conversion. D’ailleurs, si cette voiture vous intéresse, sachez qu’elle est à vendre pour la modique somme de 145 995$ US, soit environ 191 000$ avec le taux de change actuel. Ironiquement, c’est environ la somme qu’on en demande pour les exemplaires réguliers. Pour ce qui est du coût de la conversion elle-même, l’information n’a pas été lancée aux médias, mais je peux vous dire qu’une transformation du genre, lorsqu’elle est bien exécutée, peut coûter entre 15 000$ et 20 000$. Ça semble colossal comme somme, mais lorsqu’on y pense, la majorité des voitures décapotables sur le marché coûtent entre 5 000$ et 10 000$ de plus que leur version à toit rigide.

La Dodge Challenger SRT Demon n’a été offerte qu’en tant que modèle 2018 et c’est là l’une des caractéristiques qui explique son grand succès auprès des collectionneurs. Il faut savoir que c’est aussi une voiture relativement rare puisque sa production tout entière ne s’élève qu’à 3 300 exemplaires. Néanmoins, ce que la Dodge Challenger SRT Demon a de plus impressionnant à offrir, c’est ce qui se cache sous son capot. Comme vous le savez probablement, la voiture musclée du constructeur américain est propulsée par un gargantuesque moteur V8 de 6.2 litres qui, grâce à l’ajout d’un plus gros compresseur volumétrique, affiche une puissance hallucinante de 840 chevaux et 717 livres-pied de couple. Elle arrive à boucler le 0-100 en moins de 3.0 secondes et elle peut terminer le ¼ de mile en moins de 10 secondes. Elle est si rapide qu’elle a été bannie des courses de la NHRA avant même d’être officiellement arrivée sur le marché.

Aujourd’hui, même si la Dodge Challenger SRT Demon n’est plus offerte, son héritage n’en reste pas moins important puisqu’on retrouve de nombreux éléments de la Demon dans la version Red Eye de la Challenger HellCat. À 797 chevaux et 717 livres-pied de couple, cette nouvelle version gonflée à bloc de la Challenger talonne la Demon à bien des niveaux, mais cette dernière n’en reste pas moins impressionnante pour autant. La Dodge Challenger SRT Demon  est une voiture qui a marqué son époque et c’est assurément l’un des modèles dont on se souviendra le plus longtemps chez Dodge.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER

 

Nos Dodge Challenger 2020 en vedette!

Nos autres inventaires de Dodge