Dodge Challenger 2021 : 2 nouvelles versions Widebody

   18 Septembre 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Contrairement à ses rivaux qui cherchent à être plus économique, plus efficace et surtout, plus subtile, Dodge, lui, fait dans les extrêmes. Plus de puissance, plus d’extravagance et des couleurs flamboyantes. Voilà ce que vous allez retrouver dans la gamme du constructeur américain pour 2021. Le fait est que Dodge a compris que les acheteurs en veulent toujours plus et c’est pour cette raison que la Challenger bénéficie d’une nouvelle version Super Stock de plus de 800 chevaux pour 2021, cette dernière n’est pas à la portée de tous les budgets et même si elle fait rêver tout le monde, la réalité veut que les acheteurs se dirigent plutôt vers les modèles de milieu de gamme dans cette catégorie. Bref, c’est pour cette raison que la Challenger étend son offre de l’ensemble de carrosserie large pour 2021.

Ce sont donc les versions Scat Pack 392 Shaker et T/A 392 qui vont désormais pouvoir être commandé avec l’ensemble de carrosserie large. Rappelons que cet ensemble a d’abord été introduit avec le modèle Hellcat, mais la demande est si forte que le constructeur américain a décidé d’en étendre l’offre à plusieurs autres versions.

Du muscle

L’ensemble de carrosserie large comprend des ailes de 3.5 pouces et des pneus de 305 millimètres de large, ce qui est ridiculement énorme pour une voiture de série. Toutefois, il faut avouer que ça donne une sacrée gueule à la Challenger qui est certainement la voiture musclée la plus imposante sur le marché.

Des motorisations pour tous les goûts

La Dodge Challenger est assurément la voiture qui offre la plus vaste de gamme de motorisations sur le marché, surtout en ce qui concerne la disponibilité des V8. Nanmoins, tout commence avec le classique V6 Pentstar de 3.6 litres qui développe une puissance de 305 chevaux et 268 livres-pied de couple, une puissance tout de même respectable. Cette puissance est d’ailleurs idéale pour celui ou celle qui aime le design du Challenger, mais qui ne veut pas forcément payer l’extra pour le V8 et tout ce que cela peut impliquer. Sans compter que le moteur V6 peut être commandé avec un rouage intégral, une exclusivité dans la catégorie.

Vient ensuite le premier moteur V8 du lot avec une cylindrée de 5.7 litres. Ce dernier affiche une puissance de 375 chevaux et 400 livres-pied de couple. C’est une motorisation particulièrement populaire puisqu’elle est accessible à la majorité des budgets. Là où les choses commencent à être sérieuses, c’est avec le V8 de 6.4 litres qui développe 485 chevaux et 475 livres-pied de couple. Le plus impressionnant dans tout ça, c’est que nous sommes encore loin du sommet de la gamme.

La motorisation suivante n’est rien de moins que le légendaire moteur Hellcat. Si vous ne savez pas de quoi il est question ici, il s’agit d’un V8 suralimenté de 6.2 litres qui affiche une puissance hallucinante de 717 chevaux et 656 livres-pied de couple. On continu avec la Challenger Hellcat Redeye qui bénéficie sensiblement de la même motorisation que la version Hellcat avec quelques bonifications, gracieuseté de l’ancienne version Demon, ce qui porte sa puissance totale à 797 chevaux et 707 livres-pied de couple.

Et comme si tout ça n’était pas encore suffisant, le constructeur américain a décidé de lancer une version Super Stock pour 2021. Tenez-vous bien puisque cette dernière a droit à une puissance de 807 chevaux, ce qui lui permet notamment d’abattre le 0-100 en moins de 3.2 secondes et de boucler le ¼ de mile en 10.5 secondes. Ce n’est pas aussi rapide que la version Demon présentée il y a quelques années, mais ça reste tout simplement démoniaque pour une voiture qu’on peut se procurer chez le concessionnaire du coin sans avoir besoin d’un permis de course ou d’une quelconque licence spéciale.

Le plus étonnant dans tout ça, c’est que la Dodge Challenger telle qu’on la connait aujourd’hui a été introduite sur le marché en 2008, ce qui représente une véritable éternité dans l’industrie de l’automobile et elle continue pourtant de nous surprendre chaque année.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER

 

Nos autres inventaires de Dodge