Dodge conçoit un système antivol inusité

31 Mars 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Je crois que ce n’est une surprise pour personne si je vous dis que les véhicules dotés du légendaire moteur Hellcat ou du V8 Hemi de 6.4 litres sont très prisés par les voleurs. D’abord, ce sont des véhicules recherchez et très facile à revendre, mais le gros avantage pour les voleurs, c’est le moulin qui se trouve sous le capot. Disons que si vous vous retrouvez face à la police, prendre la fuite est plus facile avec un V8 suralimenté de 6.2 litres qui développement plus de 700 chevaux. Même si ce dernier n’est pas aussi puissant, le V8 Hemi de 6.4 litres développe entre 470 et 485 chevaux, ce qui est amplement suffisant pour partir à toute vitesse d’une scène de crime.

Quoi qu’il en soit, Dodge semble avoir trouvé une façon plutôt inusitée de décourager les voleurs grâce à un système plutôt ingénieux. Il s’agit d’une mise à jour du système qui vous permet, en entrant un code de limiter les performances de votre véhicule. On ne parle pas d’un mode valet, mais de quelque chose d’encore plus restrictif puisque la puissance est limitée à seulement 3 chevaux et le moteur ne peut aller au-delà de 675 tours/minute. En fait, pour être exact, le moteur ne produit que 2.8 chevaux et 22 livres-pied de couple avec ce régime, ce qui est amplement suffisant, ou insuffisant dans ce cas-ci, pour dissuader quiconque d’essayer de voler votre voiture.

Pour l’instant, cette mise à jour sera disponible pour tous les modèles Charger et Challenger entre 2015 et 2021 équipés du moteur V8 de 6.4 litres ou du moteur V8 suralimenté de 6.2 litres. Tout ce que vous avez à faire, c’est de prendre rendez-vous avec votre concessionnaire pour que ce dernier effectue la mise à jour qui dotera votre véhicule de cette nouvelle fonction. D’ailleurs, Stellantis mentionne que cette mise à jour est gratuite. Le groupe n’a pas encore confirmé si cette mise à jour sera éventuellement disponible pour les autres véhicules qui proposent ces 2 motorisations à savoir le Jeep Grand Cherokee, le Jeep Wrangler, le Dodge Durango et le RAM 1500. Chose certaine, c’est le genre de caractéristique qui risque fortement de plaire à votre compagnie d’assurance.

Des bolides d’exception

Les Dodge Charger et Challenger sont loin d’être des voitures ordinaires dans leurs versions SRT et Hellcat. Dans le cas de la Charger, on a droit au moteur V8 de 6.4 litres dans la version Scat Pack 392 et cette dernière affiche une puissance de 485 chevaux et 475 livres-pied de couple. Ensuite, il y a la version Hellcat qui est la première à proposer le V8 suralimenté de 6.2 litres qui affiche une puissance de 717 chevaux et 656 livres-pied de couple. Finalement, si ce n’est toujours pas assez, vous pouvez vous diriger vers la version Hellcat Redeye et son V8 suralimenté de 6.2 litres de 797 chevaux et 707 livres-pied de couple. Équipée de ce moulin, la berline du constructeur américain est capable d’abattre le 0-100 en moins de 3.5 secondes en plus d’atteindre une vitesse de pointe de plus de 327 km/h.

En ce qui concerne la Challenger, on retrouve aussi le V8 de 6.4 litres dans la version Scat Pack 392 avec une puissance de 485 chevaux et 475 livres-pied de couple. Ensuite, il y a la version Hellcat à 717 chevaux et 656 livres-pied de couple, la version Hellcat Redeye à 797 chevaux et 707 livres-pied de couple et la version SuperSotck à 807 chevaux et 707 livres-pied de couple. Dans cette version, on a droit à un 0-100 en moins de 3.5 secondes et une vitesse de pointe de plus de 270 km/h. Ainsi, on comprend mieux pourquoi Dodge a décidé de développer son nouveau système qui permet de réduire les performances de ses voitures au minimum.



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER