Dodge Durango Hellcat 2021 : la production étendue !

14 Avril 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Lors du lancement de son Durango Hellcat 2021, Dodge avait annoncé que la production de son VUS ne pourrait durer que pour les 6 premiers mois de l’année, car après cette période, l’utilitaire musclé ne respecterait plus les nouvelles lois en matière d’émissions de gaz à effet de serre. Inutile de vous dire qu’il n’aura fallu que quelques semaines au constructeur américain pour vendre toutes les allocations disponibles. Toutefois, conscient de la popularité du modèle et surtout en raison d’une forte demande, Dodge a décidé d’allonger le calendrier de production du Durango Hellcat 2021.

Avec sa plateforme vieille de plus de 10 ans, son prix colossal, sa consommation moyenne qui se compare à celle d’un camion semi-remorque et son imposante stature, le Dodge Durango Hellcat représente tout ce qu’un véhicule moderne ne doit pas être et pourtant, tous les journalistes qui ont pu mettre les mains derrière son volant jusqu’à maintenant sont sans mot et les acheteurs, eux, sont plus que satisfait.

À mon avis le succès du modèle s’explique assez facilement. C’est comme on parlait d’alimentation. La société veut qu’on fasse la promotion de tout ce qui est santé, écoresponsable et équitable. Néanmoins, lorsque l’occasion se présente, on finit toujours par choisir la poutine sans vraiment se demander ce qu’il y a dans la sauce, d’où proviennent les patates et si les vaches qui fournisse le lait pour le fromage sont bien traiter. Le Dodge Durango Hellcat représente tout simplement le rêve américain et la philosophie du « Think Big » dans sa forme la plus pire. Certes, on peut traiter tous les adeptes du VUS du constructeur américain d’égoïstes, mais si on en avait tous les moyens, me croyez-vous pas qu’une majorité de gens conduiraient un Durango Hellcat ?

Une production étendue

Au départ, Dodge n’était supposé produire que 2 000 exemplaires, un nombre plutôt modeste considérant le fait que ça donne moins d’une unité disponible par concession en Amérique du Nord. En raison de grand nombre de commandes, Dodge a décidé de produire davantage d’unités, mais le constructeur américain n’a pas encore spécifié de combien d’exemplaires il est question pour le moment. Qui sait, peut-être que Dodge va exaucer le vœu de tous ceux et celles qui ont passé commande en produisant simplement en produisant simplement la qualité totale de tous les Durango Hellcat qui ont été commandés jusqu’à maintenant. On se demande également comment Dodge va faire pour respecter son annonce initiale en ce qui concerne les lois sur les émissions de gaz a effet de serre. Enfin, peu importe ce qu’il en est, je crois que les adeptes du modèle sont ravis de la décision du constructeur américain.

Les performances à couper le souffle

Histoire de vous donner une idée de ce qui compose le Dodge Durango Hellcat 2021, parlons des autres moteurs que propose le géant du constructeur américain avant tout. D’abord, on a droit à un V6 Pentastar de 3.6 litres qui affiche une puissance de 293 chevaux et 260 livres-pied de couple. C’est déjà amplement suffisant pour un véhicule de cette dimension, mais le VUS du constructeur américain n’en propose pas moins 3 V8 différents pour autant.

On commence donc par le V8 de 5.7 litres de 360 chevaux et 390 livres-pied de couple. Vient ensuite le V8 de 6.4 litres de 475 chevaux et 470 livres-pied de couple qu’on retrouve dans la version SRT et cette dernière représentaient l’ultime version du VUS du constructeur américain jusqu’à maintenant. Et maintenant, c’est le V8 suralimenté de 6.2 litres qu’on connait aussi sous le nom Hellcat qui occupe le sommet de la gamme du Durango. Ce V8 affiche une puissance de 710 chevaux et 645 livres-pied de couple, ce qui permet au VUS du constructeur américain de boucler le 0-100 en moins de 4.0 secondes en plus d’atteindre une vitesse de pointe de 290 km/h, des chiffres normalement associés à une voiture exotique et non pas à un gros VUS américain. Ainsi, on comprend mieux l’engouement qu’on eut les acheteurs pour le modèle lors de son annonce officielle et surtout pourquoi Dodge a décidé d’étendre la production pour quelque temps encore.



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER

Nos autres inventaires de Dodge