Dodge Journey 2012

   06 Février 2012 PAR Jean-Sébastien Poudrier

 

Dodge Journey 2012 : le roi des multisegments

L’arrivée du Dodge Journey sur le marché a étrangement coïncidé avec l’apogée de du règne des multisegments et comme par hasard, il s’est immédiatement classé parmi les meilleurs. À bien des égards, le petit VUM du constructeur américain s’apparente à la Grand Caravan, y compris sur le plan stylistique. Néanmoins, l’objectif de ce dernier est de plaire à l’ensemble des consommateurs, surtout les jeunes, contrairement à sa grande sœur qui est destinée aux grandes familles.

Le Dodge Journey 2012 est un véhicule à la fois polyvalent et moderne. Son habitacle est étonnamment confortable et spacieux. En revanche, on ne peut pas dire que Dodge ait fait les meilleurs choix en matière de mécaniques, car les capacités du petit VUM sont très limitées, mais sa consommation d’essence est supérieure à la moyenne.

Bonne valeur, mais dépréciation rapide

Les véhicules Dodge sont généralement réputés pour leurs excellents rapports qualité/prix, mais leur perte de valeur catastrophique, ce à quoi le Journey n’échappe pas. En revanche, il s’agit d’une bonne nouvelle pour les amateurs du modèle qui sont à l’affut des meilleures offres sur le marché des véhicules d’occasions. Toutefois, avec un prix de base de 18 995 $ à neuf, difficile de lui résister.

Bien essayé

Dans sa version de base, le Dodge Journey 2012 est équipé d’un petit moteur de 4 cylindres de 2.4 litres dont la puissance s’élève à 173 chevaux et 166 livres-pied de couple. Ce dernier est jumelé à une transmission automatique à 4 rapports. À mon avis, une transmission CVT ou même une automatique à 6 rapports aurait été préférable. Et pourquoi aucune boîte manuelle? Enfin, pour toutes ses raisons et malgré sa faible puissance, le moteur de 4 cylindres affiche une consommation moyenne de 10.8L/100km en ville et 7.5L/100km sur autoroute.

Certaines versions du Dodge Journey 2012 bénéficient d’un V6 de 3.6 litres développant 283 chevaux et 260 livres-pied de couple, ce qui est déjà plus intéressant. Sans compter qu’il est jumelé à une transmission automatique à 6 rapports. Cependant, ce V6 est complètement inutile à la gamme dans la mesure où équipée de ce dernier, le Dodge Journey 2012 affiche les mêmes capacités de remorquage qu’avec le moteur de 4 cylindres. De plus, avec une consommation moyenne de 13L/100km en ville et 8.4L/100km sur autoroute, le Journey V6 se classe parmi les VUM les plus gourmands du marché.

Trop polyvalent pour sans passer

Avec une capacité maximale de chargement de 1915 litres et ses 5 places, le Dodge Journey 2012 est un véhicule qui convient à la majorité des familles moderne. Comme il est compact et discret, il s’accommode bien à la vie en milieu urbain. Néanmoins, grâce à sa garde au sol élevé, il sort aisément des sentiers battus, ce qui en fait un véhicule tout aussi pratique pour les sorties en plein air. Bien que sa consommation moyenne reste plus élevée, le V6 est préférable au moteur de 4 cylindres. Sa conduite est plus sportive et ses accélérations plus prononcées.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER

 

Dodge Journey
2012

12589 $
79527 Km

Dodge Journey
2012

5490 $
138000 Km

Dodge Journey
2012

11988 $
72255 Km

Dodge Journey
2012

7989 $
134000 Km

Dodge Journey
2012

10575 $
71747 Km

Dodge Journey
2012

9777 $
139625 Km

Dodge Journey
2012

9999 $
139476 Km

Dodge Journey
2012

6999 $
113422 Km