Dodge : une voiture musclée 100% électrique

19 Juillet 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier

On peut dire qu’il y a de l’électricité dans l’air chez Stellantis, car après avoir annoncé la venue d’une camionnette compacte 100% électrique et d’une version électrique du RAM 1500, le groupe annonce maintenant qu’il y aura une voiture musclée 100% électrique chez Dodge très bientôt. Tout comme c’est le cas chez RAM, Dodge vise 2024 pour le lancement de sa première voiture musclée 100% électrique, ce qui promet d’être très intéressant, car la Dodge Challenger n’a jamais été aussi populaire qu’à l’heure actuelle et cette dernière doit en grande partie son succès aux nombreux V8 qu’elle propose. Enfin, on peut certainement imaginer que si elle connait autant de succès dans un extrême ça pourrait être la même chose à l’autre bout de la gamme avec une version électrique.

Je sais, la première chose que les adeptes de voiture musclée vont dire, c’est qu’un moteur électrique n’a pas sa place sous le capot d’une grosse voiture comme la Challenger. Il est vrai que le bruit fait partie de l’expérience avec la Challenger et qu’il n’y a rien comme sentir le châssis vibré lorsqu’on est à l’arrêt et qu’on appuis sur le champignon.

Toujours aussi extrême

Toutefois, il faut comprendre que les moteurs Hellcat et Hemi ne sont pas pour tous le monde. Il y a aussi des gens qui aiment la Challenger pour son design et son concept. C’est pour ça que le V6 existe et pour être honnête avec vous, j’aimerais bien mieux opter pour une version électrique qu’un Challenger avec le V6. Bien qu’aucun chiffre n’ait été annoncé, il est clair qu’une version 100% électrique de la Challenger pourrait offrir des performances similaires à celles des versions R/T ou SRT Hellcat.

Si Dodge veut connaître du succès avec une voiture musclée 100% électrique, le constructeur américain n’aura pas le choix d’opter pour la puissance. La cuvée actuelle de Challenger a prouvé que les acheteurs aiment les gros chiffres, et ce, qu’ils soient négatifs ou non. La Dodge Challenger actuelle est plus rapide, plus gourmande et plus dispendieuse que jamais et elle n’a jamais été aussi populaire. Enfin, j’espère que Dodge trouvera le moyen d’offrir plus d’options et de conserver le V8 Hellcat si possible. Lors d’une conversation avec un haut dirigeant de la marque Ford il y a quelques années, ce dernier m’avait confié que le virage à l’électrique de la Mustang était nécessaire pour que la voiture musclée puisse continuer à offrir son V8. Ainsi, on peut croire que c’est la même chose du côté de chez Stellantis.

Les normes environnementales et l’opinion publique

Les 2 caractéristiques mentionnées ci-haut sont là les principales raisons pour lesquelles les manufacturiers effectuent un passage vers l’électrique de manière aussi radicale, car dans les faits, il y a encore une grande proportion d’acheteurs qui préfèrent les véhicules à essence plus conventionnels. Toutefois, comme l’a mentionné Tim Kuniskis, le directeur général chez Dodge, « le moteur hemi approche de son plein potentiel ». Pour résumer la chose, les ingénieurs de la marque ne peuvent tout simplement pas le rendre plus puissant tout en respectant les normes en matière d’émission de gaz à effets de serre qui, elles, sont de plus en plus sévères. Ainsi, le constructeur américain doit trouver de nouvelles solutions pour continuer à offrir des véhicules plus performant et plus efficace et il semble que l’électrique soit la solution par excellence. Maintenant, on ne sait pas exactement si la Challenger sera la seule voiture musclée de la gamme à se voir électrifiée. On pourrait aussi s’attendre à ce que le groupe applique la même formule à la Chrysler 300 et la Dodge Charger.

 



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER