Dodge Viper : 5 voitures neuves vendues en 2019

   09 Janvier 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Comme c’est le cas chaque année à cette période, les constructeurs et les journalistes analysent les chiffres de ventes pour mieux comprendre comment le marché évolue. Néanmoins, cet exercice donne parfois des résultats inusités et on peut dire que ce qui a retenu mon attention pour 2019, c’est un modèle qui s’est vendu à seulement 5 exemplaires. C’est très peu, mais il faut savoir que la Dodge Viper n’est plus en production depuis 2017.

La Dodge Viper a toutes les raisons du monde pour être une voiture désirable. Elle profite d’une silhouette racée aux formes très musclées. Dans sa dernière mouture, elle était propulsée par un gargantuesque V10 de 8.4 litres qui affichait une puissance de 645 chevaux et 600 livres-pied de couple. Ce qui rend cette voiture particulièrement intimidante, c’est le fait qu’elle ne propose qu’une boîte manuelle à 6 rapports et un rouage à propulsion arrière. Heureusement, la dernière génération de Viper bénéficiait de certaines aides à la conduite contrairement aux générations précédentes, mais au final, c’est une voiture que les concessionnaires ont eu beaucoup de mal à vendre, ce qui était étrange pour l’époque puisque malgré son côté radical, la Viper a toujours été une voiture très populaire. Bref, FCA a fini par retirer la Viper du marché et ce qui s’est passé par la suite n’aurait pu être prédit par personne.

Si vous êtes un collectionneur de voiture ou que vous suivez l’évolution de la valeur de certains modèles, vous avez sans doute remarqué que les prix de la Viper ont gonflé sur le marché d’occasion, ce qui fait en sorte qu’un modèle neuf qui se vendait autour de 100 000$ en 2017 vaut aujourd’hui plus du double. Ça nous amène à penser que la Viper était peut-être tout simplement mal commercialisée. Qui sait, peut-être qu’avec une boîte à double embrayage et l’ajout de quelques technologies modernes le bolide du constructeur américain aurait plus davantage, mais ça, Ferrari ne l’aurait jamais permis. Si je vous parle de la marque au cheval cabré, c’est parce que cette dernière faisait partie du groupe FCA lorsque le programme de résurrection de la Viper a été lancé par SRT/Dodge. Or, Ferrari connaissait le potentiel de la sportive américaine et selon certaines rumeurs, le constructeur italien aurait obligé FCA à produire une Viper limitée en termes de performance et d’équipement. Bien entendu, il ne s’agit là de rien d’officiel, mais plusieurs s’entendent pour dire que Ferrari est la raison pour laquelle la nouvelle Dodge Viper n’a pas connu le succès escompté.

Un symbole

A priori, la Dodge Viper est une voiture radicale et intimidante qui n’est clairement pas faite pour tout le monde. D’ailleurs, la première génération était si difficile à conduire qu’on disait d’elle qu’elle était destinée seulement aux conducteurs ayant les meilleures qualités de pilotes. Et là, il ne s’agissait pas que d’une rumeur puisque près de la moitié des Viper de premières générations ont été accidentées.

Ce qui rend la Viper intéressante pour un passionné d’automobile, c’est son caractère et son design uniques qui font en sorte qu’on ne peut tout simplement pas la confondre avec une autre voiture. D’ailleurs, la Viper a toujours été fidèle à ses origines en matière de design et c’est probablement pour cette raison qu’elle est aussi prisée des collectionneurs. Néanmoins, peu de gens connaissent l’origine de la Dodge Viper et ça, c’est une histoire qui va plaire à tous les passionnés d’automobile.

La première chose qu’on peut se demander sur la Dodge Viper, c’est à savoir qui a pu être assez fou pour concevoir une voiture aussi dangereuse et désirable. Bob Lutz était à la tête de Chrysler à l’époque, mais ce dernier a fait appel à l’un des plus gros canons de l’industrie pour réaliser ce projet d’envergure. C’est ainsi que Carroll Shelby a joint l’équipe de conception de la Viper qui comprenait aussi Lee Iacocca, vous savez l’homme qui a permis à Ford de créer la Mustang et la GT40 qui a ensuite remporté les 24 Heures du Mans pendant 4 années consécutives. Bref, on comprend mieux pourquoi la voiture a hérité du nom Viper, mais aussi pourquoi elle n’était rien de moins que l’une des voitures les plus puissantes et les plus rapides du monde à son arrivée sur le marché. D’ailleurs, l’entreprise a qui Chrysler a confié la conception du moteur à l’époque était une autre firme italienne qui commençait à se faire connaître, Lamborghini.

Un avenir pour la Viper

Lorsque FCA a passé le projet Viper au déchiqueteur en 2017, c’était un mal nécessaire. Néanmoins, avec le regain de popularité pour la voiture et surtout avec toutes les nouvelles sportives qui prennent place sur le marché FCA y voit peut-être l’occasion de relancer la Viper. Par contre, cette fois-ci, le groupe italo-américain va faire les choses de la bonne façon pour que les rumeurs veuillent que la nouvelle Viper bénéficie d’une configuration à moteur central arrière, ce qui promet.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER

 

Dodge Viper
2005

59995 $
37562 Km

Dodge Viper
2000

38995 $
93000 Km