Ferrari SP2 Monza 2020

   26 Avril 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Si toutes les Ferrari sont des voitures spéciales aux yeux de la majorité des gens, lorsqu’on est un collectionneur, c’est une tout autre histoire. Heureusement, le constructeur italien en est pleinement conscient et c’est pour cette raison qu’il existe quelques séries limitées à une production inférieure afin d’en augmenter le cachet et surtout de faire plaisir aux plus grands adeptes de la marque qui souhaitent avant tout se distinguer des autres. Bref, le plus récent exemple de cette figure d’exclusivité a été aperçu la semaine dernière à Montréal alors que la toute première Ferrari SP2 Monza au Québec débarquait d’un camion de transport. La nouvelle a d’ailleurs été rapportée par Automobiles Etcetera.

Bien que le chiffre officiel n’ait toujours pas été dévoilé par Ferrari, la rumeur veut que la production de la Ferrari Monza ne s’élève qu’à 499 exemplaires, ce qui est particulièrement élevé pour une série de ce genre. Néanmoins, il faut savoir que ça comprend aussi la version SP1.

Le lancement de la Ferrari Ferrari SP1 Monza et la Ferrari SP2 Monza remonte à 2018, mais comme toutes les voitures sont assemblées à la main, les premières livraisons n’ont débuté que très récemment. Le duo de sportive du constructeur italien est basé sur la même plateforme que la Ferrari 812 Superfast, ce qui veut dire qu’elles bénéficient d’un puissant moteur V12 de 6.5 litres qui affiche une puissance de 799 chevaux et 530 livres-pied de couple, soit nettement plus de puissance que nécessaire. D’ailleurs, les Ferrari SP1 et SP2 sont capables de boucler le 0-100 en moins de 2.9 secondes en plus d’atteindre une vitesse de pointe de plus de 340 km/h, une vitesse que je vous recommande très peu d’atteindre, car comme vous avez certainement pu le remarquer, les 2 voitures n’ont ni toit, ni pare-brise, mais ça, ce n’est qu’un détail. Enfin, entre vous et moi, en raison de sa production limitée et de son cachet unique, on risque davantage de retrouver la Ferrerai Monza dans une collection privé ou dans un musée que sur la route.

Pour ce qui est du design des 2 sportives italiennes, le constructeur s’est fortement inspiré des modèles 166MM, 750 et 850 Monza d’où l’appellation du modèle. Bien que les 2 voitures se ressemblent, vous avez certainement pu constater que le modèle SP1 ne propose qu’une place alors que le modèle SP2 en propose 2. De plus, malgré cette transformation radicale, le constructeur italien a réussi à retrancher 44 livres pour la SP1 et 11 livres pour la SP2 par rapport aux 812 Superfast pour le poids total.

Notons que la Ferrari SP2 Monza qui a été aperçue à Montréal bénéficie d’une superbe livrée rouge et gris foncé où cette deuxième couleur est largement dominante. D’ailleurs, contrairement aux modèles de production régulière, je crois que la majorité des acheteurs ont opté pour des livrés aux couleurs moins habituelles pour les Ferrari SP1 et SP2 Monza, car de tous les modèles qui ont été aperçus jusqu’à maintenant, aucun n’était complètement rouge.

Selon les rumeurs, plusieurs allocations de Ferrari Monza seraient destinées au marché québécois, mais comme Ferrari conserve généralement ce genre d’information assez secrète, il est difficile de confirmer quoi que ce soit à ce niveau. De plus, on ne sait même pas officiellement combien cette voiture coûte, car le prix dépend de plusieurs facteurs. Toutefois, des rumeurs laissent croire qu’un exemplaire pourrait coûter en moyenne entre 3 et 5 millions de dollars, ce qui est très dispendieux, même pour une édition limitée de ce genre. Rappelons qu’à son arrivée sur le marché, la Ferrari LaFerrari frisait tout juste le million de dollars et c’est une voiture de production limitée. Quoi qu’il en soit, il y a fort à parier que le propriétaire de cette Ferrari Monza SP2 ne sera pas déçu de son achat, et ce, peu importe combien il a payé pour la voiture, car cette dernière sera amenée à monter en valeur dans tous les cas.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER