Fiat sur le point d’être retranchée ?

08 Avril 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Un produit qui n’est pas adapté au marché nord-américain, des problèmes de fiabilité majeurs, un manque d’intérêt de la part des concessionnaires, on peut trouver des dizaines d’explications au déclin de la marque Fiat en Amérique du Nord. Pourtant, le constructeur italien a connu des débuts prometteurs à son arrivée sur notre marché en 2010. Toutefois, 11 ans plus tard, les chiffres ne sont plus au rendez-vous et je ne sais même pas si on peut le dire ainsi puisque Fiat a seulement vendu 32 véhicules au cours du premier trimestre de 2021. Il faut dire que Fiat à retirer la majorité de ses modèles de son catalogue américain ne laissant que pour seule option le VUS 500X. Le plus ironique dans tout ça, c’est qu’il ne s’agit même du modèle de la marque qui a été le plus vendu dans les 3 derniers mois, car cette place revient à la 124 Spider.

Plus tôt cette année, Stellantis a déclaré ne pas vouloir éliminer de marque en Amérique du Nord, mais la situation critique de Fiat porte vers une réouverture de la discussion. Pour l’instant, Stellantis est plutôt silencieux fasse à la situation, mais le nouveau groupe devra trouver une solution tôt ou tard en retirant tout simplement Fiat de l’Amérique du Nord ou en faisant preuve d’audace en essayant de la relancer.

Jeep

Jeep est de loin la marque la plus florissante sur group en Amérique du Nord, et ce, depuis bien avant la pandémie. Les capacités hors route et les performances de ses véhicules offrent d’excellentes alternatives à ceux et celles qui ne peuvent plus voyager à l’étranger. D’ailleurs, la gamme du Wrangler a pratiquement doublé son offre de produits et de motorisations dans la dernière année seulement. L’arrivée du Grand Cherokee L, du Wagoneer et du Grand Wagoneer prouve également que la marque est en très bonne santé. 

Dodge

Dodge fonde son succès actuel sur 3 véhicules qui ne respecte aucune logique, mais qui diable s’en préoccupe lorsqu’on se retrouve avec un V8 suralimenté de plus de 700 chevaux entre les mains? Enfin, tout ça pour dire Dodge semble avoir trouvé le plus gros filon d’or de la mine, mais il faudra bien que la marque passe à autre chose lorsque ce dernier sera épuisé, car Dodge joue sur les limites du terrain avec les lois en matière d’émissions de gaz à effet de serre qui ne font d’ailleurs que se resserrer avec le temps. Ce n’est pas moi qui vais aller s’en plaindre, car je suis un passionné d’automobile avant tout, mais comme plusieurs le disent, les jours du moteur Hellcat son compte. Chose certaine, la performance fait partie de l’avenir de la marque.

RAM

Je crois que les ventes de camion RAM parlent d’elles même, mais ça ne veut pas dire pour autant que la division du groupe Stellantis n’a pas des défis à relever. Disons que le RAM Classic a été victime de son succès et ce dernier prouve que les acheteurs ne veulent pas forcément un camion 100% nouveau, mais plutôt un camion abordable, car il représente près de 50% des ventes chez RAM. Ainsi, la division devra trouver une solution pour remplacer le Classic éventuellement, car ce dernier ne pourra pas faire partie de la gamme RAM indéfiniment. Certaines rumeurs parlent déjà du retour du Dakota, mais rien n’a été confirmé à ce sujet par Stellantis.

Chrysler, Maserati et Alfa Romeo

Même si la situation n’est pas aussi rose chez ces 3 marques que chez Jeep, Stellantis se dit confiant quant à l’avenir de Chrysler, Maserati et Alfa Romeo en Amérique du Nord. Chrysler connait un certain succès avec ses minifourgonnettes de luxe et on peut s’attendre à ce que les prochains véhicules de la marque œuvrent dans la même direction. Pour ce qui est de Maserati, la marque a connu certains problèmes de fiabilité et sa gamme commençait à se faire vieille, mais l’arrivée de la MC20 apporte une vague de fraicheur et on sait qu’une remplace pour la Gran Turismo devrait arriver bientôt aussi. Finalement, pour ce qui est d’Alfa Romeo, je crois que la marque commence à se forger une bonne réputation et le constructeur italien a plusieurs nouveaux modèles à nous présenter dans les prochains mois. Il est clair pour moi que cette marque a encore sa place en Amérique du Nord



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER