Fisker EMotion 2019

   19 Janvier 2018 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Après avoir rencontré de nombreuse embuche avec sa première voiture de grande production, dont le potentiel était pourtant évident, le designer automobile et homme d'affaires Henrik Fisker se lance dans un nouveau projet avec son entreprise Fisker Inc. Il s'agit de la Fisker EMotion 2019, une voiture 100% électrique comme c'était le cas avec la Karma. Néanmoins, cette fois-ci, Henrik Fisker espère séduire le public avec cette nouvelle berline d'allure d'allure plus moderne et normale dont l'autonomie annoncée est de 800 kilomètres, ce qu'il n'y a pas lieu de négliger.

Henrik Fisker entant démarrer la production dès l'an prochain et il estime déjà le prix de vente de sa nouvelle berline de luxe électrique à 160 000$, ce qui n'est certainement pas à la portée de tous les budgets, mais qui vient certainement empiéter sur le territoire protégé de Tesla avec la Model S qui est de loin la favorite dans le segment à l'heure actuelle.

Côté chiffre, attendez-vous à une voiture performante, et ce, dans tous les sens du terme. Fisker annonce une autonomie de 800 kilomètres, mais également une recharge rapide qui offre 200 kilomètres d'autonomie en quelques minutes grâce à une batterie de 143 kWh. Et ce n'est pas là la donnée technique la plus rapide que nous dévoile Henrik Fisker puisque sa voiture 100% électrique sera capable d'atteindre une vitesse de pointe de 260 km/h.

Sur le plan esthétique, la Fisker EMotion est une voiture assez simple et c'est exactement ce que recherchent les acheteurs dans ce segment. Certes, c'est très impressionnant lorsque les portes sont ouvertes, mais pour le reste, ça reste une voiture assez subtile qui ne cherche clairement pas à attirer l'attention. La carrosserie est composée en majeur parti d'alliage d'aluminium et de fibre de carbone, deux matériaux qu'on retrouve également chez Tesla. C'est d'ailleurs ce qui permet à la Fisker EMotion d'être 20% plus légère qu'une voiture normale de taille similaire.

Le nom choisi par son créateur est plutôt intéressant puisqu'il est à double sens. D'abord, on lit Emotion (émotion) puisque c'est une voiture qui ne nous laissera certainement pas indifférents. Néanmoins, si on se fie à l'écriture employée par Henrik Fisker, la EMotion serait plutôt la contraction de Electricity et Motion ce qu'on pourrait traduire par le mouvement de l'électricité. Bref, soit Henrik Fisker ne ce n’est pas du tout cassé le ciboulot sur celle-ci ou le nom résulte d'une pensée très profonde, ce qui est probablement le cas.  

 

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER