GM et ses poids lourds hybrides

   17 Février 2013 PAR Jean-Sébastien Poudrier

GM est l’un des constructeurs qui offrent les véhicules les plus polluants de la planète, mais ironiquement, il propose également la gamme la plus complète de véhicules hybrides de grande taille. Ce n’est donc pas étonnant que le constructeur américain ait connu un regain de popularité au cours des dernières années. Par contre, la compétition ce fait de plus en plus féroce dans cette catégorie et GM devra bientôt riposter avec de nouvelles armes s’il ne veut pas retomber au fond du gouffre.

Quand on parle du Cadillac Esaclade, du GMC Yukon, du Chevrolet Tahoe, du GMC Sierra ou encore du Chevrolet Silverado, on pense rarement à l’économie d’essence. Pourtant, GM a réussi à faire de ses géants hybrides une industrie rentable et bonne pour l’environnement. À la différence des petites voitures, les VUS et les camionnettes dotés de technologies hybrides affichent une consommation d’essence significativement réduite, cela pouvant aller jusqu’à plusieurs litres/100km. Néanmoins, certains consommateurs septiques doutent de l’efficacité réelle de telles mécaniques, car les préjugés sur la gourmandise des grands VUS et des grandes camionnettes sont encore bien ancrés dans la culture populaire.

Ça commence bien…

La première embûche à laquelle font fasse les consommateurs qui optent pour une voiture hybride, c’est son prix d’achat qui est, bien souvent, au-dessus de la moyenne des autres véhicules. Dans le cas des véhicules GM, c’est encore pire puisque ces derniers affichent un prix de base qui ne convient déjà pas à la majorité des budgets. Le Chevrolet Silverado et le GMC Sierra sont les moins chers et pourtant, leurs versions hybrides coûtent plus 50 000 $ une fois tout équipées. En revanche, ce qu’on obtient pour cette somme le vaut largement. Sans compter qu’on peut trouver sur le marché des véhicules d’occasion bon nombre de VUS et de camionnettes hybrides GM à bon prix.

Tout simplement parce qu’on en a besoin

Certains extrémistes sont d’avis sur l’idée que les grands VUS et les camionnettes devraient disparaître du marché. Ces derniers ne réalisent surement pas que ces deux gammes de véhicules sont nécessaires à certains travailleurs ainsi qu’aux grandes familles grâce à leur polyvalence sans limites. Il est vrai qu’en ville, les grands véhicules dans le genre de ceux qu’offre GM sont plus encombrants que pratiques, mais ils ont encore leur raison d’être sur le marché si vous voulez mon avis. GM a donc bien joué ses cartes en améliorant la consommation d’essence de ces VUS et camionnettes.

Hybrides, mais…

GM a visé juste en équipement ses grands véhicules de moteur électrique, mais le constructeur américain semble avoir négligé un élément qui n’aurait pas dû l’être. Ford et Dodge ont d’abord modernisé leurs motorisations thermiques avant de les combiner à des moteurs électriques ou des systèmes hybrides quelconques. Chez GM, sans ces derniers, les mécaniques ne valent pas grand-chose. Si le constructeur américain aurait l’audace de moderniser ses mécaniques dans un avenir proche, il pourrait certainement voler la vedette au F-150 ainsi qu’au RAM.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER