Honda et GM : une collaboration pour le personnel de la santé

   09 Juillet 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Depuis le début de la pandémie, les constructeurs automobiles ont grandement contribué à la fabrication de matériel médical en mettant à profit leur méga chaîne de production. Cette fois-ci, General Motors et Honda ont décidé de rallier leur force pour produire du désinfectant pour les mains. Au total, les 2 manufacturiers espèrent produire pas moins de 12 000 gallons.

Le désinfectant à mains sera produit sur la chaîne de production de piles à combustible et la majorité de la production servira d’abord a alimenté les usines des 2 constructeurs pour que leurs employés aient accès à du désinfectant. Toutefois, Honda et General Motors ont l’intention d’offrir pas moins de 3 750 bouteilles de désinfectant à différentes organisations médicales notamment en Ohia et au Michigan. D’ailleurs, il faut savoir que les usines qui s’occupent de la production du désinfectant se trouvent dans l’état du Michigan, ce qui explique le lieu de distribution.

Une aide certainement appréciée

Honda et General Motors n’ont pas seulement travaillé sur la fabrication de désinfectant pour les mains depuis le début de la pandémie puisque les 2 constructeurs ont aussi aidé à la conception, au développement et à la fabrication de respirateurs. D’ailleurs, Honda et General Motors ne sont pas les 2 seuls constructeurs à avoir emprunté cette avenue puisque c’est aussi quelque chose qui a été fait chez Ford, FCA, Ferrari et bien d’autres. Dans cet effort global de la part des constructeurs automobiles, même Lamborghini est allé jusqu’à produire des masques de protection.

Une situation précaire

Si certains constructeurs s’en sortent relativement bien comme c’est le cas de Honda ou General Motors, ce n’est pas la même situation pour d’autres. On sait notamment que Ford a mentionné qu’il lui restait assez d’argent dans ses coffres pour survivre jusqu’en octobre si les choses ne reviennent pas à la normale. Néanmoins, ce dernier a déjà perdu une collaboration avec Rivian. Toutefois, cette conséquence irréversible est loin d’être la pire causée par la Covid-19 pour un grand constructeur automobile. Pour ça, il faut se ranger du côté de Nissan qui, lui, en arrache particulièrement et l’entreprise se prépare à subir une restructuration importante dans les mois à venir. C’est aussi le cas chez Toyota qui prévoit réduire sa production nord-américaine.

Certaines industries qu’on croyait très solides sur le plan financier tombent comme des mouches dernières et si la situation ne se rétablit pas, c’est à se demander si l’un des grands constructeurs automobiles du monde finira par déclarer faillite. En fait, il y a déjà plusieurs rumeurs qui circulent au sujet du retrait de Mitsubishi de l’Amérique du Nord même si pour l’instant le constructeur japonais n’a rien annoncé d’officiel.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER