Honda Prologue : un premier VUS électrique

13 Juillet 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Honda a été l’un des premiers constructeurs à dévoiler son plan d’électrification et le constructeur japonais se montre particulièrement sérieux dans son approche. D’ailleurs, Honda nous a récemment présenté ce qui va être son premier VUS 100% électrique, le Prologue. Il ne s’agit pas d’un concept ou d’une simple idée, mais bien d’un véritable modèle de production qui devrait se joindre à la gamme Honda pour la livrée 2024.

Comme vous le savez probablement, Honda a récemment dévoilé son plan d’électrification qui implique que la marque ne vendra plus aucun véhicule à essence d’ici 2040. Je sais, c’est encore loin, mais c’est le genre de chose qu’on ne peut pas faire avec un claquement de doigts et qui prend de nombreuses années à réaliser. En revanche, une fois que le Prologue fera son entrée officielle sur le marché, les choses devraient s’enchaîner rapidement. Tel que le mentionne Honda sur la page dédiée au modèle, « Le Honda Prologue mérite bien son nom puisqu’il est le premier de notre série de véhicules électriques à venir, qui mènera à une gamme Honda 100% zéro émission en Amérique du Nord d’ici 2040 ». Honda mentionne également que « Le Prologue est un VUS électrique à batterie qui offrira à nos clients canadiens ce à quoi ils d’attendent de Honda, un véhicule emballant, fiable, sécuritaire et amurant à conduire ».

Batterie et hydrogène

Il y a un détail important dans cette dernière citation de la part du constructeur japonais et c’est le fait que le Prologue sera un véhicule électrique à batterie. Il faut savoir que le plan de Honda inclut aussi des véhicules électriques à piles combustibles qui utilisent de l’hydrogène pour produire de l’électricité sur demande. Ce type de motorisation est encore très peu connu du public, mais certains croient qu’il s’agit de la technologie du futur et de la solution au problème de recharge des véhicules électriques à batterie. Dans les faits, les stations-service pourraient rapidement adapter leurs installations pour offrir de l’hydrogène et de l’essence, car le plus gros problème de cette technologie pour le moment, ce sont les infrastructures. Pour votre information, ilp n’existe qu’une seule station d’hydrogène au Québec pour le moment, ce qui limite considérablement vos déplacements si vous posséder ce genre de véhicule. En revanche, comme le gouvernement du Canada a récemment annoncé vouloir interdire la vente de véhicule qui ne sont pas zéro émission d’ici 2035, il faudra bien trouver d’autres solutions. Ainsi, je crois qu’on peut s’attendre à ce que le gouvernement du Canada propose des incitatifs financiers aux stations-service ainsi qu’aux grandes compagnies pétrolières pour qu’elles offrent de l’hydrogène au public le plus rapidement possible. Une fois que ce type de service sera plus répandu, on peut s’attendre à ce que les constructeurs automobiles suivent le mouvement et propose plus de modèles à piles combustibles.

 Finalement, ce que je trouve particulièrement intéressant sur communiqué de presse de Honda et dont personne n’a vraiment parlé, c’est le fait que le constructeur annonce qu’il y aura aussi éventuellement des versions hybrides électriques pour la majorité de ses véhicules à production de masse, un détail qu’il n’y a pas lieu de négliger. Comme je l’ai dit plus tôt, le manque d’infrastructure à l’heure actuelle est ce qui empêche les constructeurs automobiles de proposer uniquement des véhicules zéro émission. En revanche, un véhicule hybride électrique ou hybride rechargeable est capable de vous offrir les bénéfices d’un véhicule électrique sans changer vos habitudes.

 



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER