Hyundai : 9 milliards pour fabriquer des véhicules électriques aux États-Unis

03 Juin 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier

L’électrification de la gamme Hyundai et Kia avance à grands pas et la popularité des modèles électriques du groupe est sans cesse à la hausse. C’est pourquoi les constructeurs coréens ont décidé d’investir la coquette somme d’investir la coquette somme de 7.4 milliards de dollars américains pour fabriquer des véhicules électriques aux États-Unis. Lorsque convertie en dollars canadiens, cette somme dépasse les 9 milliards de dollars, ce qui en fait l’un des plus gros investissements du genre dans le domaine des véhicules électriques en Amérique du Nord.

Hyundai a récemment beaucoup fait parler d’elle avec sa gamme Ioniq et du côté de Kia, on propose des véhicules similaires basés sur les mêmes plateformes. Sans parler des autres modèles 100% électriques qu’on retrouve à travers la gamme des constructeurs.

Cet argent va servir à améliorer les infrastructures qui sont déjà en place en plus de bâtir de nouvelles usines spécifiquement conçues les véhicules électriques et les éléments qui les accompagnent.

IONIQ 5 et EV6

Le Hyundai IONIQ 5 et le Kia EV6, voilà 2 véhicules qui ont beaucoup fait parler d’eux dans les derniers mois notamment en raison de leur design audacieux, mais aussi par leur niveau de compétences et toutes les technologies modernes que ces véhicules proposent. On peut donc s’attendre à ce que plusieurs nouveaux véhicules du même genre fassent leur entrée sur le marché. D’ailleurs, certaines rumeurs laissent croire que le groupe Kia/Hyundai pourrait même aller jusqu’à créer une nouvelle division totalement dédiée aux véhicules 100% électriques un peu comme c’est le cas avec Genesis et ses voitures de luxe.

L’hydrogène

Une partie de l’argent investi devrait aussi servir à la recherche et le développement en matière de technologies à l’hydrogène. Il faut savoir que ce type de motorisation en est encore à l’état embryonnaire, mais Hyundai en reste l’un des principaux supporteurs du mouvement. Plusieurs croient que l’hydrogène est la technologie de l’avenir, car elle amène une solution au problème de stockage d’électricité à bord des voitures. Pour vous simplifier les choses, l’hydrogène sert ici à créer de l’électricité grâce à un système qu’on appelle des piles combustibles.  

Les technologies autonomes

Finalement, pour boucler la boucle, l’investissement des constructeurs coréen va aussi leur permettre d’améliorer leurs technologies autonomes qui sont ironiquement déjà parmi les plus efficaces sur le marché. Au final, nous devrions voir les bénéfices de cet effort financier devraient être perceptible d’ici 2025 puisque c’est l’objectif que s’est fixé le duo coréen. D’ailleurs, on parle même d’une flotte de taxi sans conducteur d’ici 2023.



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER