Hyundai et Apple, c’est fini!

21 Février 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Si vous rêviez de voir un jour un véhicule Hyundai équipé du système d’exploitation d’Apple débarquer sur le marché, je suis désolé de vous apprendre que ça ne risque pas d’arriver de sitôt puisque le géant de l’électronique et le constructeur coréen viennent tout juste de mettre fin aux discussions qui devaient mener à conclure une entente. Cette dernière devait permettre aux 2 entreprises de construire une voiture électrique sur une base commune, mais il semble que le projet soit finalement tombé à l’eau.

Sans surprise, Apple et Hyundai restent très silencieux chacun de leur côté quant aux raisons qui ont mené au terme des discussions.

Selon plusieurs sources, il semblerait que le géant de l’informatique ait décidé d’entamer des discussions avec d’autres constructeurs et c’est ce qui aurait motivé Hyundai dans sa décision. On ne sait toujours pas si le constructeur coréen est à la recherche d’un nouveau partenaire pour le moment. Toutefois, Hyundai et Kia proposent déjà des véhicules électriques très efficaces sur des plateformes communes. Bien que cette information n’a été confirmée par ni un ni l’autre des 2 parties, on peut assumer c’est Hyundai qui aurait amené les technologies électriques à Apple et que de son côté, le constructeur coréen aurait plutôt bénéficié du système d’exploitation du géant de l’informatique.

Apple à la recherche d’un nouveau partenaire

Alors que les rumeurs parlaient de constructeurs japonais, il semble qu’Apple ait entamé des discussions avec Renault dans les derniers jours. Le plus ironique dans tout ça, c’est que le constructeur automobile français aurait approché Apple et non le contraire. Le géant de l’informatique a annoncé publiquement qu’il cherche un constructeur pour fabriquer sa voiture électrique et si Hyundai ne semblait pas chaud à l’idée, il semble que d’autres, comme Renault, y voient une opportunité en or.

Hyundai n’est d’ailleurs pas le seul constructeur à avoir changé d’idée en ce qui concerne Apple puisque le constructeur japonais Nissan avait lui aussi mis un terme à des discussions avec l’entreprise américaine.

Un contrat avec le diable

Difficile de dire ce qui a poussé autant de constructeurs à refuser de s’entendre avec Apple. On peut penser que les demandes de la marque sont trop exigeantes. D’ailleurs, le forum Caradisiac mentionne que «selon une source de l’AFP, quand vous faites un objet sous la marque Apple, vous donnez votre âme, et vos marges à Apple. Donner à Apple le meilleur de nous-mêmes, cela n'aurait aucun intérêt. Il faut le donner sous la marque Nissan». On comprend cette affirmation dans la mesure où Apple dégage une image très forte et ses produits font généralement l’effet d’un culte. La preuve, c’est qu’il n’est pas rare de voir des consommateurs littéralement camper devant les magasins à la sortie d’un nouveau produit Apple pour être les premiers à se le procurer, et ce, peu importe le prix qu’il en coûte. Ainsi, il y a fort à parier qu’une voiture Apple connaîtrait un grand succès auprès des adeptes de la marque et c’est ce qui semble faire peur aux constructeurs.



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER