Hyundai Kona N-Line 2021

   09 Septembre 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Je n’aurais jamais cru dire ça, mais les petits VUS et les performances vont ensemble comme le thé et les biscuits Petit Beurre. Disons simplement que ce n’est pas tout le monde qui les aime et il faut savoir tremper ces derniers avec beaucoup de finesse pour ne pas se retrouver avec un bac à sable dans le fond de votre tasse. Enfin, tout ça pour dire que lorsque c’est bien fait, c’est quelque chose de très raffiné et qui complète étonnamment bien le reste et c’est exactement la même chose avec le Hyundai Kona N-Line.

Au début, j’étais assez sceptique à l’idée d’un Kona plus sportif et dynamique, car ce n’est pas vraiment la raison d’être d’un petit dans ce genre. En fait, il faut comprendre que je ne suis pas le client idéal pour ce type de véhicule et je suis tout à fait capable de l’admettre. En revanche, ça ne m’empêche pas de reconnaître le génie derrière tout ça, car il est vrai que le fait d’ajouter un peu de piquant dans un petit VUS ne peut pas faire de tort, car ce sont des véhicules assez complets à la base et ils visent une catégorie d’acheteurs qui n’aiment clairement pas faire des compromis.

Une identité propre

La première chose qu’il faut savoir du Hyundai Kona N-Line 2021, c’est qu’il aura droit à sa propre face avant et c’est une bonne chose, car les acheteurs veulent certainement que leur véhicule se distingue dans cette catégorie et ce qui est merveilleux ici, c’est que la version N-Line n’est pas forcément plus jolie que la version régulière ou la version électrique, elle est seulement différente. D’ailleurs, parmi les éléments uniques au modèle, on compte des ailes couleurs carrosserie et des jantes en aluminium de 18 pouces unique à cette version. Disons simplement qu’elle se distingue assez bien de la version régulière rien qu’avec ces 2 éléments.

Là où ça devient particulièrement intéressant pour le petit VUS du constructeur coréen, c’est sur le plan technique puisque ce dernier a droit à un moteur turbocompressé de 4 cylindres de 1.6 litre qui affiche une puissance de 195 chevaux et ce dernier est jumelé à une transmission automatique à 7 rapports à double embrayage. Bref, si je ne savais pas qu’il était question d’un petit VUS ici, vous auriez très bien pu me dire qu’il était question d’une nouvelle petite sportive et je vous aurais cru. D’ailleurs, il semblerait que la version N-Line soit proposée autant avec le rouage à traction que le rouage intégral, mais entre vous et moi, c’est cette seconde option qui risque d’être la plus populaire du lot.

Pour l’instant, le constructeur coréen n’a pas encore confirmé de date officielle d’arrivée sur le marché, mais on sait que son VUS débarquera dans les concessionnaires d’ici la fin de l’année. Autant vous dire que j’ai particulièrement hâte de mettre cette nouvelle version sportive du Kona à l’essai, car j’ai l’impression que les 20 chevaux en prime par rapport au modèle de l’an dernier feront une bonne différence sur l’expérience de conduite générale. Sans compter que le Hyundai Kona N-Line 2021 aura aussi droit à une nouvelle programmation pour sa direction électrique.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER

 

Nos autres inventaires de Hyundai