Jaguar Type-F Project 7 : une version hommage

   13 Juillet 2014 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Il n’est pas rare de voir chez les grands constructeurs des éditions spéciales qui s’inspirent de modèles ayant marqué l’histoire, mais la plupart de ces voitures très prisées des collectionneurs restent à l’état de concept ou elles ne verront tout simplement jamais la route. Or, Jaguar a décidé de faire les choses différemment avec sa Type-F Project 7 – qui s’inspire de la légendaire Type D – en introduisant cette dernière lors d’un des événements automobiles les plus populaires en Europe, Les 24 heures du Mans.

C’est côtes à côtes que la Jaguar Type-F Project 7 ainsi que la Type-D ont fait un seul tour de piste sur le célèbre circuit, mais c’était suffisant pour créer tout un engouement chez les adeptes du modèle.

Aux couleurs du printemps

Tout le monde connait les versions héritage et leur peinture orange et bleu poudre et c’est d’ailleurs ce qui en fait des voitures aussi populaires. Jaguar n’a donc pas hésité a présenté sa Type-F Project 7 aux couleurs de la Type-D, soit d’un turquoise foncé accompagné de décalques blancs. Le résultat est tout simplement superbe, un véritable chef-d'œuvre.

Plus que de la poudre aux yeux

Certes, la Type-F Project 7 se présente avec une peinture d’époque, mais les ingénieurs ont fait bien plus que ça pour la rendre aussi spéciale. En fait, ils ont retranché 80 kg par rapport à la Type-F standard, et ce, grâce à l’ajout de nombreux élément en aluminium ainsi qu’en fibre de carbone.  Néanmoins, c’est sur le plan technique que la sportive du constructeur britannique a eu droit aux meilleures améliorations

Un Type-F pour la piste

Tout comme son ancêtre, la Jaguar Type-F Project 7 est une voiture de circuit et pas uniquement dans sa description, car elle profite d’énormes freins en céramique carbone. Sans compter qu’elle propose un boîtier de vitesses à 8 rapports. Néanmoins, la véritable magie s’opère sous le capot. Le V8 de 5.0 litres qu’on trouve normalement dans la Type-F développe maintenant une puissance hallucinante de 567 chevaux, ce qui lui permet de boucler le 0-100 en seulement 3.9 secondes et qui en fait du même coup la Jaguar la plus puissante jamais construite. En revanche, la vitesse maximale de cette dernière sera limitée électroniquement à 300 km/h même si je doute fortement qu’un collectionneur atteindre cette limite.

 

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER