Jeep : des modèles homologués pour le désert

   18 Mai 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Vous avez probablement déjà remarqué l’emblème rouge (Trail Rated) que portent certains véhicules de la marque Jeep sur leur carrosserie. Ce dernier signifie que ces véhicules ont été testés et homologués pour leurs performances en matière de conduite tout-terrains sur les pistes de types sentiers. Si vous êtes du genre à aider l’aventure et vous perdre en forêt dans les 4 coins du Québec, les véhicules Jeep qui portent cet ensemble sont parfaits pour vous. Néanmoins, pour 2021, le constructeur américain a décidé de s’attaquer à une nouvelle surface, soit le désert.

Avec ce nouvel objectif vient aussi un nouveau logo. Ce dernier se démarque du lot par sa teinte terreuse et par son orange brillant. Dans le cas des versions Trail Rated, on parle surtout d’escalade et de conduite à basse vitesse sur des terrains particulièrement accidentés. Néanmoins, rouler sur du sable, c’est une tout autre paire de manches et c’est pourquoi Jeep nous propose une nouvelle programmation qui assure une gestion des plus efficaces du freinage, de la répartition de la puissance et de la traction pour offrir au conducteur les meilleures compétences qui soient dans le désert. Bon, la première chose que vous allez me dire, c’est qu’il n’y a pas de désert au Québec et c’est vrai. PS, ne venez pas me dire qu’une plage ou qu’une « pit de sable » ça compte. Cette version sera surtout très appréciée chez nos voisins du sud dans l’état de la Californie, du Nevada et de l’Utah.

Des qualités spécifiques

Pour bénéficier de l’appellation Desert Rated, les véhicules Jeep devront remplir certains critères. D’ailleurs, le Jeep Gladiator Edition Mojave est le premier véhicule de la flotte Jeep a recevoir l’homologation. Pour ce faire, il profite d’une suspension renforcée avec des matériaux utilisés par l’armée, d’un empattement avant plus large, ainsi que de quelques modifications sur le plan structurel. La suspension a également été relevée de 1 pouce à l’avant et le Gladiator Mojave a droit à des plaques de protection de série.

Pour ce qui est de la traction elle-même, la camionnette du constructeur américain profite de nouveaux pneus Falken Wilpeak de 33 pouces, d’une nouvelle boîte de transfert avec un ratio plus élevé ainsi que de nouveaux différentiels Dana à l’avant et à l’arrière. En d’autres termes, la vitesse maximale en mode rapport court est maintenant de 50 kilomètres par heure alors qu’elle est limitée à 30 kilomètres par heure sur un modèle Jeep Gladiator Rubicon régulier.

Les compétences du Jeep Gladiator Mojave en matière de conduite hors route sont impressionnantes, il n’y a aucun doute là-dessus. D’ailleurs, ce véhicule reste plus compétent que la majorité de ses rivaux en dehors des sentiers battus même ici au Québec. Néanmoins, si vous êtes à la recherche d’un véhicule pour faire de la conduite hors route de façon régulière et extrême, vous devriez peut-être vous ruer vers la version Rubicon, car cette dernière est parfaitement adaptée à notre climat et à la géographie locale. Disons simplement que vous aurez moins de modifications a effectuer sur la version Rubicon que sur la version Mojave pour obtenir un véhicule tout-terrain de haut niveau. Toutefois, si vous n’êtes pas vraiment du genre à sortir des sentiers battus et que vous aimez le design de la version Mojave, alors pour quoi ne pas vous gâter! De plus, même si j’ai dit que ça ne comptait pas vraiment, il y a certains endroits au Québec où on trouve des plages assez grandes pour que vous puissiez exploiter le plein potentiel de cette version.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER

 

Nos autres inventaires de Jeep