Jeep Wrangler Rubicon 392 2021 : non, ce n’est pas une blague

   17 Août 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

RAMond',serif;">Voilà une nouvelle qui risque de faire particulièrement plaisir aux adeptes de la marque Jeep et surtout à ceux du Wrangler puisque le VUS du constructeur américain va bénéficier d’une nouvelle option sur le plan mécanique dans les prochains mois. En effet, le constructeur américain a confirmé qu’il aura bel et bien une version V8 de son classique VUS tout-terrain, et ce, pour le grand plaisir des amateurs.

Il faut savoir que Jeep avait déjà annoncé avoir fait des tests avec la plateforme du Wrangler de nouvelle génération il y a quelques années et le constructeur américain avait même présenté des concepts assez convainquant lors d’évènements de véhicules tout-terrains. Toutefois, Jeep disait qu’un V8 était tout simplement trop gros pour être positionné sans problème ou modifications majeurs sous le capot du Wrangler. Pourtant, plusieurs entreprises proposent aujourd’hui des conversions V8 pour le Jeep Wrangler et c’est qui nous amène à croire que le constructeur américain conservait peut-être cette carte dans son jeu pour le bon moment, soit juste, après que le Ford Bronco ait été dévoilé.

Maintenant que Ford nous a présenté son nouveau véhicule tout-terrain et qu’on sait qu’il s’agit clairement d’un compétiteur direct pour le Wrangler, Jeep n’avait d’autres choix que de rivaliser avec quelque chose d’extrême qui ferait toute une vague, assez grosse pour inonder la popularité du Bronco. Bref, comme c’est ce qui fonctionne chez FCA depuis quelque temps, Jeep a décidé d’opter pour le gargantuesque V8 de 6.4 litres ou 392 pouces cubes, ce qui justifie son appellation. Le constructeur américain nous a d’ailleurs déjà dévoilé que la puissance du monstre serait de plus de 450 chevaux et 450 livres-pied de couple, ce qui est complètement ridicule, mais c’est aussi très vendeur comme chiffres. D’ailleurs, le constructeur américain aurait déjà plusieurs modèles de préproduction d’assemblée, ce qui veut dire que le bolide devrait tomber entre les mains des journalistes très bientôt.

Bien entendu, aucune donnée supplémentaire n’a été dévoilée comme l’accélération du 0-100 ou encore la vitesse maximale du Wrangler 392, car le constructeur américain veut conserver un peu de mystère avant le grand dévoilement. Néanmoins, on peut s’attendre à des données impressionnantes. En fait, lorsqu’on y pense bien, Jeep a clairement fait ça avec l’intention de reconquérir des acheteurs qui se seraient redirigés vers le Bronco, car ce dernier propose un V6 de plus de 310 chevaux et 400 livres-pied de couple.

Hellcat ?

On dit souvent que la compétition est ce qui permet de faire avancer les choses, car c’est ce qui force en quelque sorte les constructeurs à se surpasser. Bref, tout ça pour dire qu’on ne pouvait pas en vouloir à Jeep d’aller plus loin avec son Wrangler, car le formule de ce dernier a toujours très bien fonctionné. Or, aujourd’hui les choses sont bien différentes, surtout avec l’arrivée du nouveau Bronco, mais la riposte de Jeep a été particulièrement brutale. Toutefois, comme vous le savez probablement, le V8 de 6.4 litres est loin d’être la motorisation la plus puissante et la plus extrême que propose FCA. Il reste encore le V8 de 6.2 litres doté d’un compresseur volumétrique, un moteur que le constructeur américain a décidé d’appliquer à plusieurs modèles dans les dernières années comme c’est le cas de la Charger, de la Challenger, du Durango, du Grand Cherokee et du RAM 1500. Bref, on peut sérieusement se demander pourquoi pas avec le Wrangler alors ? Ainsi, ne soyez pas surpris si Jeep annonce la venue d’une version Hellcat du Wrangler l’an prochain. Si Jeep ne souhaite toutefois pas aller jusque-là, vous pouvez toujours vous rabattre sur l’une des nombreuses entreprises américaines qui propose cette conversion.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER

 

Nos autres inventaires de Jeep