Kia K5 2021

   20 Juillet 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

On peut dire que Kia nous a fait toute une surprise en annonçant le retour sur le marché de l’Optima pour 2021 et que cette dernière changeait de nom pour K5, une appellation qui colle parfaitement à sa silhouette raffinée. Attention, je ne suis pas en train de dire que la génération précédente ne fût pas jolie, bien au contraire, mais lorsqu’on parle d’une voiture qui se nomme K5, nos attentes sont plus élevées et le constructeur coréen a certainement livré la marchandise.

Comme on s’y en attendait, la nouvelle Kia K5 s’inspire fortement de la Sonata de nouvelle génération sur le plan esthétique avec une signature Kia bien entendu. Néanmoins, on reconnait les similitudes entre les 2 berlines au niveau des lignes dynamiques et des phares au design très racé. Sur le plan latéral, la K5 reprend une ligne de toit fuyant plus standard et même si l’inspiration de la Sonata commence à ressurgir, on note tout de même que le constructeur coréen y est allé d’une mise à jour plus réservée à ce niveau.

Un habitacle somptueux

Si la berline du constructeur coréen a de quoi faire tourner les têtes sur son passage grâce à son superbe design extérieur, l’habitacle, lui a été conçu de manière à faire plaisir à ses occupants. D’abord, on est accueilli par un nouvel écran de 8 ou 10.25 pouces en fonction de la version pour laquelle on opte. Pour le reste, l’habitacle de la berline du constructeur coréen est absolument somptueux et bien fini. Laissez-moi vous dire qu’à bien des égards, on a l’impression de se retrouver dans une voiture de luxe et non pas dans une berline grand public qui est à la portée de tous les budgets.

Pour ce qui est des technologies, le constructeur coréen y a mis le paquet et je crois que ce n’est une surprise pour personne. En effet, la K5 a droit au système de suivi de voie, au système d’alerte en cas d’une perte d’attention de la part du conducteur et j’en passe.

Des mécaniques qui ont fait leurs preuves

Il n’y a pas de grandes nouveautés sur le plan mécanique pour la marque, car Kia a préféré opter pour des motorisations qui sont déjà très appréciées par sa clientèle. Ainsi, la majorité des versions seront équipées d’un petit moteur turbocompressé de 4 cylindres de 1.6 litre qui affiche une puissance de 180 chevaux et 195 livres-pied de couple. Là où ça commence à devenir intéressant, c’est avec la version GT-Line qui, elle, sera propulsée par un moteur turbocompressé de 4 cylindres de 2.5 litres. La puissance de ce dernier s’élève à 290 chevaux et 311 livres-pied de couple, ce qui est largement supérieur à la moyenne dans la catégorie. Bien évidemment, le tout sera jumelé à une boîte automatique à 8 rapports. De plus, la version GT aura droit à un rouage intégral.

Inutile de vous dire que nous avons particulièrement hâte de mettre les mains derrière le volant de la nouvelle Kia K5 et surtout de cette version GT-Line. Pour l’instant, les prix canadiens n’ont pas encore été annoncés, mais nous devrions connaître ces derniers quelques semaines avant son arrivée sur le marché. Malheureusement, aucune date n’a encore été annoncée.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER

 

Nos autres inventaires de Kia