Koenigsegg Gemera 2021

   16 Mars 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Pour un constructeur dont personne n’avait entendu parler il y a 20 ans et dont très peu de gens connaissaient le nom il y a même quelques années seulement, Koenigsegg est aujourd’hui l’un des constructeurs automobiles les plus respectés et les plus prestigieux qui soient sur la planète. Ce qui explique le succès du constructeur suédois, c’est le design radical de ses voitures, mais aussi le fait que ces dernières soient parmi les plus rapides du monde. Malgré tout, Koenigsegg continu de nous surprendre chaque année et on peut dire qu’on était loin de s’attendre à ça lorsque le constructeur a fait l’introduction de la Gemera la semaine dernière.

Il s’agit d’une première pour la marque, mais aussi d’une première mondiale puisqu’il n’existe aucune autre voiture à 4 places de type Hypercars. D’ailleurs, ce qui permet à la Koenigsegg Gemera de s’identifier à cette catégorie, ce sont les données techniques qui l’accompagnent.

La sportive du constructeur suédois est propulsée par un petit moteur biturbo de 3 cylindres de 2.0 litres seulement. Ce dernier développe à lui seul 600 chevaux et 442 livres-pied de couple. Il est important d’en faire mention puisque ce dernier est accompagné par 3 moteurs électriques. Ainsi, on retrouve un petit moteur de 400 chevaux à l’avant et 2 moteurs de 500 chevaux à l’arrière. Lorsqu’on combine toutes les motorisations, on obtient une puissance finale de 1 700 chevaux et 2 581 livres-pied de couple, des chiffres ridiculement élevés lorsqu’on sait qu’une berline grand public affiche une puissance moyenne de 200 chevaux.

La Koenigsegg Gemera n’a toutefois pas été conçue pour le grand public et ça, on le comprend assez rapidement lorsqu’on continue d’analyser sa fiche technique. D’abord, le bolide du constructeur suédois est capable de boucler le 0-100 en seulement 1.9 seconde et sa vitesse de pointe dépasse largement les 400 km/h. En fait, le constructeur suédois n’a pas encore révélé de données officielles à ce sujet, mais il y a fort à parier que la Gemera est en fait nettement plus rapide que ça.

Une vraie Koenigsegg

Jusqu’ici, Koenigsegg ne proposait que des voitures sportives à 2 places, mais le marché étant en constante évolution, le constructeur suédois a vu une opportunité dans le fait d’offrir un véhicule plus fonctionnel. Après tout, la marque s’est forgé une solide réputation et elle a désormais son propre lot d’adeptes qui veulent acheter absolument tout ce que Koenigsegg produit. En temps normal, le constructeur limite la production d’un modèle à moins de 25 exemplaires et dans certains cas, on monte jusqu’à 100. Toutefois, histoire d’élargir sa clientèle et de peut-être introduire une nouvelle gamme de clients qui sont à la recherche d’une voiture plus pratique, Koenigsegg a décidé d’augmenter les chiffres de production pour sa nouvelle voiture.  La Koenigsegg Gemera sera donc produite qu’à 300 exemplaires pour le monde entier et même si le constructeur suédois n’a pas encore révélé son prix de base, on peut s’attendre à ce qu’elle coûte plusieurs millions de dollars.

Ce qui rend cette voiture aussi spectaculaire à mon avis, c’est le fait qu’on reconnaisse très bien la marque à laquelle elle appartient dans sa forme. La ligne de toit typique à la signature esthétique de la marque faite en sorte qu’on ne peut tout simplement pas associer la Gemera avec une voiture marque. De plus, le constructeur suédois a réussi à transposer certains éléments des autres modèles dans la Gemera dont l’un des éléments qui caractérisent le mieux chaque Koenigsegg. Eh oui, la Gemera bénéficie elle aussi des légendaires portes que le constructeur appelle ses «Dihederal doors». De plus, comme la Koenigsegg Gemera est une voiture à vocation pratique et fonctionnelle, elle bénéficie d’un écran tactile de 13 pouces, un chargeur sans fil pour les appareils compatibles, des technologies Apple Car Play et Android Auto ainsi que d’une connexion Wi-Fi. Et comme si ce n’était pas encore suffisant, les passagers arrière ont même droit à leur propre contrôle de la climatisation.

Finalement, parlons de l’appellation de la nouvelle voiture du constructeur suédois puisque comme vous le savez probablement, chaque fois que Koenigsegg nome une nouvelle voiture, c’est qu’il y a une signification derrière tout ça. Par exemple, la Jesko a été nommée ainsi en l’honneur du père du fondateur de la marque. Pour ce qui est de la Gemera, il s’agit simplement de la combinaison de 2 mots en suédois, soir Ge, qui veut dire donner, et Mera qui signifie davantage.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER