La Limousine de Barack Obama

07 Novembre 2013 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Tout droit sortie d’un film de science-fiction, la limousine du président des États-Unis Barack Obama est une véritable merveille d’ingénierie. Basée sur une Cadillac DTS, un modèle qui a récemment quitté la gamme du constructeur américain, elle pèse près de 7 tonnes en raison de son blindage lourd et se ses nombreux systèmes de survie. Pour vous donner une idée, un très gros VUS pèse en moyenne 2.5 tonnes. Le résultat, une consommation d’essence de 63 litres par 100 km, mais ne vous inquiétez pas, car c’est l’état qui paye…

Il y a une différence entre le président des États-Unis et le premier ministre canadien. L’un peut sortir publiquement sans aucun risque et l’autre doit littéralement faire dégager la zone dessous laquelle son avion passe avant l’atterrissage. Sans compter qu’il ne sort jamais sans ses 20 gardes du corps armés jusqu’aux dents et il possède ce qui pourrait bien être la limousine la plus sécuritaire au monde.

De l’arsenal militaire

Oubliez les simples portes plus épaisses et les vitres par balle, car la limousine du président américain est conçue pour résister à plusieurs rockettes et même les fusils les plus puissants au monde arrivent à peine à l’égratigner. Ce n’est donc pas surprenant qu’elle consomme autant de carburant qu’un char d’assaut.

Pour ne faire qu’une courte description de ce qu’on trouve dans les dessous de la limousine, cette dernière profite d’un blindage spécial qui résiste au feu, de roues capables de littéralement faire éclater une balle, d’un système de géolocalisation, d’un système de caméra nocturne, d’un châssis capable de résister à la puissance d’une bombe. Bref, le genre d'accessoires que vous ne retrouverez certainement pas dans le livre d’options de Cadillac.

Une limousine sur mesure

Le président Barack Obama a droit à son propre siège dans sa limousine qui, comme nous avons pu le voir, possède tout un éventail de gadgets. Le prix de cette conversion s’élève à 1.5 million de dollars américains, mais si cela vous parait abusif, pensez qu’il s’agit de la facture moyenne d’un acheteur chez Rolls Royce ou Maybach. Rien n’est trop beau lorsqu’il s’agit de voitures faites sur mesure.

La nécessité d’un tel moyen de transport pour le président américain est justifiable en raison d’un passé d’attentat et de menace envers le pays. Néanmoins, celle qu’on surnomme « la bête » est suréquipée si vous voulez mon avis. Et si vraiment le président Barack Obama a besoin de cette limousine blindée pour se déplacer, c’est qu’il a quelque chose à craindre. Devrions-nous nous inquiéter? Je ne crois pas, du moins, temps et aussi longtemps que M. Harper n’aura pas besoin d’une telle limousine pour ses déplacements quotidiens. 

 



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER