Lamborghini Aventador : 10 000 voitures produites

   21 Septembre 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Le constructeur automobile italien Lamborghini vient d’atteindre un autre jalon important dans son histoire puisque l’Aventador, son modèle phare, a désormais dépassé le cap des 10 000 unités produites. Pour une voiture aussi exotique et dispendieuse que l’Aventador, c’est tout un exploit, car il faut comprendre que cette dernière est loin d’être aussi civilisée que l’Huracan ou fonctionnelle que l’Urus.  

Le temps est un élément clé du succès de l’Aventador puisque cette dernière est arrivée sur le marché en 2011. Néanmoins, ce qui a permis à la grande sportive du constructeur italien d’être aussi populaire, c’est le fait qu’elle ait beaucoup évolué au cours des années. Au total, ce sont 4 grandes familles de modèles sous la forme d’un coupé et d’un roadster qui ont été proposées pour l’Aventador jusqu’à maintenant et de ce nombre, je ne vous parle même pas des nombreuses éditions spéciales et des modèles à production limitée qui ont été basés sur la plateforme de l’Avendator.  

Aventador 

Tout a commencé avec l’Aventador toute cour et cette dernière a pour ainsi dire révolutionné la marque grâce à un premier nouveau moteur V12 en plus de 40 ans pour Lamborghini. Plus racée et radicale que jamais, l’Aventador était si performante au moment de son arrivée sur le marché qu’on la comparait même à certains hypercars de l’époque. À titre d’exemple, elle était propulsée par un moteur V12 de 6.5 litres de 700 chevaux, ce qui lui permettait de boucler le 0-100 en moins de 2.9 secondes en plus d’atteindre une vitesse de pointe de plus de 330 km/h. Bref, c’était une voiture particulièrement impressionnante en 2011 et ça l’est encore aujourd’hui d’ailleurs.  

SV 

C’est en 2015 que les lettres SV ont effectué leur retour dans la gamme de Lamborghini avec l’Aventador SuperVeloce (très rapide en italien) et on peut dire que cette dernière portait particulièrement bien son nom, car elle affichait une puissance de 750 chevaux. Bien sûr, les améliorations ne se limitaient pas uniquement au moteur puisque la sportive du constructeur italien a eu droit à une carrosserie plus racée et un aileron assez impressionnant. D’ailleurs, le 0-100 est passé de 2.9 à 2.8 secondes et la vitesse maximale elle à plus de 355 km/h.  

Je sais, c’est plutôt ironique, mais le modèle S est arrivée après le modèle SV, en 2017 pour être exacte. Cette version est venue remplacer le modèle de base qui était sur le marché depuis 2011 avec un design légèrement remodelé et une puissance de 740 chevaux.  

SVJ 

Peu de temps après le lancement de l’Aventador S, le constructeur italien a dévoilé le modèle SVJ (Super Veloce Jota) en hommage à l’Aventador J. Cette dernière a été la première voiture de la lignée à bénéficier de l’ensemble de technologies ALA (Aerodinamica Lamborghini Attiva). Comme son nom l’indique, il s’agit d’un ensemble d’éléments qui permettent de moduler et d’utiliser l’appui de l’air de la manière la plus efficace qui soit. D’ailleurs, la Lamborghini Aventador SVJ est si ingénieuse qu’elle a réussi un temps de 6 minutes 44 secondes en 97 centièmes sur le Nurburgring, un record pour les voitures de série à ce moment-là. Il ne faut pas oublier que la Lamborghini Aventador SVJ est propulsée par un moteur V12. 6.5 litres de 770 chevaux, ce qui lui permet de boucler le 0-100 en moins de 2.8 secondes en plus d’atteindre une vitesse de pointe de 350 km/h, mais ce n’est pas en ligne droite que cette voiture est la plus redoutable.  

10 000 unités 

C’est sous la forme d’une Lamborghini Aventador SVJ Roadster que la 10 000e unité de la lignée est sortie de la chaine de production. D’ailleurs, si cette donnée reste très impressionnante pour la marque il ne s’agit pas d’une première. La Gallardo, qui a été produite de 2003 à 2014 a aussi dépassé la marque des 10 000 exemplaires tout comme la remplaçante de cette dernière, l’Huracan. Néanmoins, plus récemment, on célébrait aussi les 10 000 exemplaires de production de l’Urus, le second VUS de toute l’histoire de la marque. Toutefois ce qui est encore plus spectaculaire ici, c’est qu’il n’aura fallu que 2 ans à Lamborghini pour vendre son Urus. Il faut dire que le fait qu’il soit basé sur la même plateforme que l’Audi Q8 et qu’il soit un VUS le rend nettement plus accessible et polyvalent que les autres véhicules de la marque.  

Pour ce qui est de l’Aventador, même si la production n’est pas encore terminée, on sait que la remplaçante de cette dernière n’arrivera pas sur le marché avant 2025 et qu’il s’agira d’une voiture hybride. Bref, tout ça pour dire que l’Aventador est la dernière et la plus perfectionnée des Lamborghini d’une autre époque. 

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER 

 

Nos autres inventaires de Lamborghini