Lamborghini SCV12 : un V12 de 830 chevaux

   19 Juillet 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Décidément, lorsqu’il est question de nous surprendre, Lamborghini ne fait pas les choses à moitié. L’an dernier, le constructeur italien avait annoncé que la production de l’Aventador, son modèle porte-étendard, tirait à sa fin et qu’après cette dernière, il n’y aurait plus jamais de voiture propulsée uniquement par un moteur V12 dans sa gamme. Cette nouvelle a eu de quoi attrister les adeptes de la marque et avec raison, mais disons simplement que le constructeur italien a su se faire pardonner assez rapidement avec le dévoilement de la Sian qui, certes, n’est pas uniquement propulsée par un V12, car elle bénéficie aussi d’un petit moteur électrique, mais elle n’en reste pas moins extrêmes et performances, exactement comme on aime les Lamborghini.

Il n’aurait d’ailleurs pas fallu longtemps au constructeur italien pour récidiver avec le lancement d’une nouvelle voiture. Encore une fois, il ne s’agit pas de la remplaçante de l’Aventador, car on nous a promis cette dernière pour 2025, mais il est plutôt question d’une édition limitée uniquement destinée à la piste. Tenez-vous bien, car cette voiture sera propulsée par un V12 seulement et ce dernier développe une puissance hallucinante de 830 chevaux. Vous avez bien lu, pas de moteur électrique ou de turbocompression, juste un bon vieux V12 à aspiration naturelle. Voyez-vous, lorsque Lamborghini a fait l’annonce qu’il n’y aurait plus jamais de voiture à moteur V12 uniquement dans sa gamme, ça concernait les voitures de route, mais comme ce nouveau bolide est uniquement destiné à la piste, les règles ne sont pas les mêmes en matière d’émission et c’est ce qui a permis à Lamborghini d’effectuer ce petit passe-droit. D’ailleurs, au cas où vous aimeriez le savoir, le constructeur italien a choisi d’appeler son nouveau monstre, la SCV12. Il est rare que ce dernier emploie un acronyme du genre et pour être franc avec vous, je ne sais même pas quelle est la véritable signification de ce dernier mis à part le V12, mais dans tous les cas, l’appellation n’est pas une affaire de marketing ici, car tous les clients de la marque ont probablement déjà été contactés et je ne serais pas surpris qu’on nous apprenne que tous les exemplaires ont été vendus avant même le début de la production. C’est monnaie courante lorsqu’on parle d’édition limitée du genre.

La Lamborghini SCV12 n’est pas la première voiture exclusivement destinée à la piste fabriquée par le constructeur italien et j’exclus bien sûr les modèles SuperTrofeoEvo. Il faut remonter seulement 10 ans en arrière pour se souvenir que Lamborghini proposait à l’époque une voiture appelée la Sesto Elemento, ce qu’on peut littéralement traduire par le 6e élément. En l’occurrence, ce à quoi Lamborghini faisait référence dans cette appellation, c’était la fibre de carbone. Si je vous parle de cette dernière, c’est parce que le constructeur italien avait annoncé une production de seulement 20 exemplaires pour la Sesto Elemento, mais selon plusieurs rumeurs qui courent un peu partout sur la toile, il y en aurait davantage. Ainsi, on peut s’attendre à ce que Lamborghini utilise le même procédé avec la nouvelle SCV12.

Une voiture exceptionnelle

Avec un V12 de 830 chevaux, je crois que les chiffres parlent d’eux même, mais c’est tout de même intéressant de comparer avec les modèles précédents de la marque. Bref, pour vous donner une idée de la situation, Dans sa forme la plus extrême, la Lamborghini Aventador SVJ était propulsée par un V12 de 6.5 litres affichant une puissance de 759 chevaux. Pour ce qui est de la Sian, on parle de 807 chevaux, mais cette dernière est accompagnée d’un moteur électrique. Or, pour la Lamborghini SCV12, il est seulement question d’un V12 et j’ose à peine imaginer à quel point cette voiture doit être brutale et radicale avec une telle puissance, surtout lorsqu’on sait qu’elle a été conçue pour la piste uniquement, ce qui veut dire que le constructeur a pu se permettre d’éliminer quelques éléments qui sont obligatoires sur les voitures de route.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER