Lamborghini V12 Vision Gran Turismo

   30 Novembre 2019 PAR Jean-Sébastien Poudrier

On attend tous avec impatience le moment ou Lamborghini lèvera le voile sur la remplaçante de l’Aventador, car la version SVJ Roadster 63 était la dernière de la lignée, mais le constructeur italien continue de nous « troller » à chaque grand salon de l’automobile avec un nouveau dévoilement qui n’est pas celle qu’on attend. Le mois dernier, on nous avait présenté la Sian, ce qu’on croyait être la suite logique, mais Lamborghini s’est rattrapée assez vite en nous mentionnant qu’il ne s’agirait que d’une voiture à production limitée basée sur l’Aventador. Cette semaine, le constructeur italien nous a dévoilé une voiture encore plus spectaculaire, la V12 Vision Gran Turismo et bien que cette voiture soit basée sur le concept de la Terzo Millennio, il n’est pas question d’un modèle de production.

En effet, comme son nom l’indique, la Lamborghini V12 Vision Gran Turismo a été conçue spécialement pour faire la promotion du jeu vidéo de course Gran Turismo Sport et ainsi, on peut dire que si vous êtes propriétaire d’une copie de ce dernier, vous aurez la chance de mettre les mains derrière le volant de cette Lamborghini pour le moins inusité. Néanmoins, il faudra prendre votre mal en patience puisque Gran Turismo Sport ne sera pas disponible avant le printemps 2020.

Un V12 hybride

Cette Lamborghini n’est pas seulement intéressante parce qu’elle sera présente dans un jeu vidéo et en raison de son allure spectaculaire, mais aussi parce qu’elle bénéficie d’une motorisation pour le moins particulière. En effet, elle est propulsée par la combinaison entre un moteur V12 de 6.5 litres et un moteur électrique, ce qui amène la puissance totale à plus de 774 chevaux. Bref, on ne connait pas les performances réelles de la voiture et il y a fort à parier que le constructeur italien lui-même ne les a pas mis à l’épreuve, mais le fait est que la V12 Vision Gran Turismo est probablement capable de boucler le 0-100 en moins de 3 secondes et qu’elle peut certainement attendre une vitesse de pointe de plus de 340 km/h.

Ce qui rend cette mécanique particulièrement intéressante, c’est qu’on s’attend à retrouver cette dernière dans la voiture qui sera amenée à remplacer l’Aventador. Toutefois, les rumeurs veulent que la remplaçante du bolide en question ne soit pas dévoilée avant 2025, ce qui veut dire qu’il faudrait attendre encore 5 ans avant que le modèle phare de la marque n’effectue un retour sur le marché. D’ailleurs, on évoque même la possibilité du retrait de l’Huracan sans remplacer cette dernière, ce qui veut dire que la marque Lamborghini se résumerait à un VUS à moteur V8 destiné à la production de masse. Je ne sais pas pour vous, mais lorsque j’entends cette affirmation, j’ai l’impression qu’il s’agit d’un mauvais cauchemar, mais ce qu’il y a d’important à retenir, c’est que le constructeur italien lui-même n’a publié aucun communiqué officiel à ce sujet, ce qui veut dire que rien ne confirme que la remplaçante de l’Aventador sera dévoilée seulement en 2025. En revanche, pour ce qui est de la présence d’un moteur hybride V12, ça, Lamborghini l’a clairement mentionné, ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose puisque 12 cylindres et un moteur électrique offrent un potentiel énorme pour une voiture sportive de haut calibre comme on a pu le voir avec la Ferrari LaFerrari.

Dans sa forme ultime, la Lamborghini Aventador était propulsée par un moteur V12 de 6.5 litres qui développait 759 chevaux et 531 livres-pied de couple, ce qui est tout simplement hallucinant. Ainsi, si on compare ces chiffres à ceux de la Lamborghini V12 Vision Gran Turismo Concept, on se rend vite compte que cette dernière est à peine plus puissante. Bref, c’est à croire que l’utilisation du moteur électrique permettra de réduire la consommation moyenne du V12 et ainsi, d’avoir un impact moins important sur la pollution. Néanmoins, comme le veut la tradition, la remplaçante de l’Aventador aura droit à des versions plus extrêmes et là, peut-être que le moteur électrique agira en guise de suralimentation et non de béquille. Il faudra attendre l’arrivée de cette nouvelle voiture pour en avoir le cœur net, mais dans tous les cas, elle promet d’être très impressionnante.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER