Le Ford Ranger 2023 est à couper le souffle

13 Décembre 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Comme c’est le cas pour plusieurs d’entre vous, j’étais très excité lorsque Ford a annoncé le retour du Ranger sur le marché nord-américain il y a quelques années. Certes, ce qu’on nous servait était essentiellement une version remaquillée du camion qu’on retrouvait déjà ailleurs dans le monde, mais ce n’est pas ce qui a empêché le Ranger de faire bien des heureux, bien au contraire. Les choses risquent d’être encore meilleures pour 2023 puisque les premières images de la prochaine génération du Ranger ont commencé à circuler un peu partout sur la toile.

 

Bien entendu, le constructeur américain s’est défendu en disant que ce Ford Ranger de prochaine génération ne ressemble en rien à celui auquel nous allons avoir droit ici. Le seul hic, c’est que Ford nous avait mentionné exactement la même chose pour la génération actuelle peu avant son dévoilement et voyez le résultat. Certes, il y a quelques différences entre le modèle local et celui des autres marchés, mais au final, il s’agit essentiellement du même véhicule et c’est pourquoi on s’attend à quelque chose de similaire pour la prochaine génération.

 

Bienvenu en 2023

 

La première chose qui frappe du nouveau Ranger, c’est la partie avant qui est plus carrée et imposante que jamais. Cette dernière donne l’impression de s’inspirer de celle qu’on retrouve sur le Ford Maverick avec davantage de muscle. L’un des éléments les plus caractéristiques que l’on retrouve sur ce nouveau Ranger, ce sont les barres de la calandre qui se prolonge jusqu’à l’intérieur des phares une caractéristique que l’on retrouvait justement sur toutes les camionnettes de la marque à l’exception du Ranger. De manière générale, le nouveau Ranger affiche une silhouette plus musclée

 

Le design intérieur du Ranger actuel commence à se faire vieux. Heureusement, celui du nouveau Ranger est complètement différent et mise sur un fini plus minimaliste avec un énorme écran pour le système d’infodivertissement. De plus, les photos de la version australienne nous montrent un tableau de bord entièrement digital. Attendez-vous à ce que ce dernier ne soit pas disponible pour toutes les versions du Ranger en Revanche. De plus, les photos de la version australienne montrent une boîte manuelle ce qui ne risque pas d’arriver jusqu’au Canada, ça je peux vous le confirmer.

 

Des nouveautés sur le plan mécanique?

 

Pour l’instant, le Ford Ranger ne propose qu’une seule motorisation et il s’agit d’un moteur turbocompressé de 4 cylindres de 2.3 litres qui affiche une puissance de 270 chevaux et 310 livres-pied de couple. Tout porte à croire que cette mécanique sera conservée puisqu’elle fait déjà parfaitement l’affaire. Il faut dire que sa boîte automatique à 10 rapports et son rouage 4x4 de série forme une combinaison tout simplement parfaite avec le moteur de 4 cylindres. À mon avis, il n’y aura pas de nouvelle motorisation au menu ou du moins, pas la première année de l’arrivée de la nouvelle génération. Voyant où se dirige le constructeur américain depuis quelques années, il n’est pas à exclure que le prochain Ranger bénéficie éventuellement d’une ou plusieurs versions électrifiées.

 

 



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER 

Nos autres inventaires de Ford