Le Salon de l’Auto de Montréal se réinvente en série télévisée

   19 Janvier 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Après avoir annoncé que l’édition 2021 de son évènement serait virtuelle, le Salon de l’Auto de Montréal a fini par annuler le projet. Les organisateurs ont évoqué la mauvaise situation économique causée par la crise de la Covid-19 pour expliquer cette décision. Toutefois, il n’aura pas fallu attendre longtemps avant que ces derniers nous proposent une alternative pour le moins intéressante. Disons qu’avec le confinement, le couvre-feu et tous les commerces qui sont fermés, la télévision a pris une place importante dans nos vies et si vous avez fait le tour de Netflix, Disney+ et tous les autres services du même genre, je vous suggère de jeter un coup d’œil à Zone AUTO, une émission automobile réalisée par l’équipe du Salon de l’Auto de Montréal.

Le premier épisode sera diffusé le samedi 20 février prochain à 10 h 00 sur les ondes de TVA dans un format d’une heure. Zone AUTO va nous offrir une programmation assez complète avec des chroniques sur les concepts, les prototypes, les véhicules électriques et j’en passe. La série va aussi nous présenter des essais routiers, des jeux-questionnaires et des entrevues exclusives avec plusieurs invités spéciaux. En ce qui concerne les jeux-questionnaires, l’équipe du Salon de l’Auto de Montréal a prévu un jeu spécial qui pourrait vous permettre de gagner jusqu’à 3 000$.

De la télévision au web

Après la diffusion du premier épisode sur les ondes de TVA, il faudra se rendre sur le site internet du Salon de l’Auto de Montréal pour visionner les 7 épisodes suivants dans un format web-séries. Cette stratégie est plutôt ingénieuse dans la mesure où les gens qui regardent la télévision ne sont pas forcément attirés vers le web. Ainsi, ce premier épisode va servir à accrocher ceux qui n’auraient pas forcément pris connaissance de l’existence d’une telle série si elle était uniquement diffusée sur le web à la base.

Ce n’est pas tout

Le programme de Zone AUTO va aussi encore plus loin grâce à une participation spéciale de l’Association des Journalistes Automobile du Canada (AJAC) qui va pouvoir « remettre les prix aux gagnants des huit catégories de la voiture de l’année » comme l’indique l’équipe du Salon de l’Auto de Montréal dans son communiqué.

Un concept novateur

Bien que les premières doses du vaccin aient commencé à circuler un peu partout à travers le monde, cette pandémie est loin d’être terminée, ce qui n’est pas sans conséquence sur l’industrie de l’automobile. La majorité des grands salons de l’automobile du monde entier ont décidé d’opter pour une édition virtuelle puisque la situation actuelle ne permet aucun rassemblement de masse dans la majorité des pays. Toutefois, les constructeurs automobiles montrent peu d’intérêt face à cette solution qu’on souhaite temporaire.

Il faut savoir que l’univers du salon de l’automobile était déjà en pleine évolution avant même que la crise de la Covid-19 n’éclate. Plusieurs grands constructeurs comme Audi, Volvo, BMW et Mercedes-Benz avaient déjà annoncé qu’ils ne participeraient pas à la majorité des salons de l’automobile favorisant un contact plus direct avec leur clientèle sur les réseaux sociaux. Bref, tout ça pour dire que même si la crise de la Covid-19 n’avait jamais éclaté, les grands salons de l’automobile du monde entier auraient dû changer leur formule d’une manière ou d’une autre.

Je dois vous avouer que j’ai du mal à imaginer comment un évènement virtuel pourrait se distinguer de ce que nous proposent déjà les manufacturiers à la base. Entre-vous et moi, c’est facile de fermer une fenêtre quand on en a assez alors que quand on va dans un salon de l’automobile, on essaie de profiter au maximum du moment et de tout ce qu’on nous offre sur place, car ça fait partie de l’expérience. Enfin, j’espère sincèrement que visiter un salon de l’automobile ne sera pas qu’un souvenir que nous allons pouvoir raconter à nos petits-enfants.

Maintenant, pour ce qui est solutions viables sur le long terme, l’équipe de Salon de l’Auto de Montréal tient quelque chose d’intéressant avec sa web-series. Il reste à voir comment le tout sera reçu par les téléspectateurs, mais le projet à tous pour réussir selon moi. Le concept pourrait aussi inspirer les organisateurs d’autres évènements du même genre à opter pour la même solution. Comme le mentionne le communiqué du lancement de Zone AUTO, « cette année, le Salon se passe dans salon » et qui sait, peut-être s’agit-il là de l’avenir des grands salons de l’automobile. Chose certaine, l'initiative et l’ambition de l’équipe du Salon de l’Auto de Montréal méritent d’être soulignées!



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER