Les véhicules autonomes bannis de la Colombie-Britannique

03 Mai 2024 PAR Jean-Sébastien Poudrier

La province de la Colombie-Britannique interdit désormais l’utilisation de la conduite autonome sur son territoire. Cette nouvelle réglementation s’applique pour les véhicules qui utilisent une technologie de niveau 3 ou supérieure. Cela n’affecte donc pas les véhicules équipés d’un régulateur de vitesse adaptatif ou d’un système d’aide au maintien de la voie.

 

Selon la Society of Automotive Engineers (SAE), il n’est tout simplement pas sécuritaire de la laisser circuler des véhicules à conduite autonome sur la route pour le moment.

 

Si vous contrevenez à ce nouveau règlement, vous pourriez être passible d’une amende de 2 000 $ et cela pourrait même aller jusqu’à une peine d’emprisonnement de 6 mois.

 

La conduite autonome

 

Les technologies de conduite se mesurent sur une échelle de 0 à 5. Bien entendu, à 0, il n’y a aucune technologie d’aide à la conduire et on parle d’un véhicule entièrement autonome à 5. Pour le niveau 1, on parle de technologies qui permettent d’éviter des accidents comme le freinage automatique par exemple. Toutefois, vous devez avoir le contrôle du volant en tout temps. À partir du niveau 2, il est question d’un régulateur de vitesse adaptatif et d’un système d’aide au maintien de la voie, mais vous devez quand même contrôler le volant à un moment ou un autre.

 

Là où ça devient problématique, c’est avec le niveau 3. Ici, on peut littéralement retirer les mains du volant sans que le véhicule nous demande reprendre le contrôle après quelques secondes ou lors d’une situation d’urgence. Cela vous permet donc de faire d’autres tâches ou de mettre votre attention ailleurs le temps que votre véhicule se déplace et c’est exactement ce genre de comportement que le gouvernement de la Colombie-Britannique veut éviter.

 

Le niveau 4 devient encore plus effrayant puisque le véhicule peut se rendre d’un point A à un point B tout seul. C’est notamment ce que propose Tesla depuis sa toute dernière mise à jour. Malheureusement, les propriétaires de Tesla de la province canadienne ne pourront plus utiliser cette fonction. Pour le niveau 5, on parle d’un véhicule sans volant, littéralement.

 

Une question de temps

 

Le marché est en constante évolution, mais selon le gouvernement de la Colombie-Britannique, les technologies d’aide à la conduite automatisées arrivent trop vite. Il viendra un temps où nos moyens de se déplacer seront différents, surtout au niveau des interactions entre les automobilistes et les piétons ou les cyclistes. Pour l’instant, ces derniers sont encore trop à risque et c’est pour cette raison que la province a pris la décision de proscrire l’utilisation des technologies de conduite autonomes de niveau 3 ou supérieure.

 

Jean-Sébastien Poudrier