Lexus GS 2020 : c’est la fin

   03 Mai 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Pour la majorité des gens, la fin de la Lexus GS n’est qu’une parmi tant d’autres. Après tout, nombreux sont les constructeurs qui ont dû mettre à la retraite leur voiture par manque de popularité dans les dernières années. Néanmoins, ça ne veut pas dire pour autant que la présence de la GS sur le marché ne mérite pas d’être soulignée, car elle reste une superbe voiture et elle fait partie de l’histoire de la marque. D’ailleurs, pour lui rendre un dernier hommage digne de ce nom, le constructeur japonais a décidé d’offrir une série spéciale appelée Black Line.

La première génération

La Lexus GS est arrivée sur le marché en 1993 comme une grande berline de luxe et si elle était très peu populaire à l’époque, elle reste aujourd’hui l’une des voitures les plus recherchées de la lignée. Voyez-vous, certaines versions étaient équipées du même légendaire moteur qu’on retrouve dans la Toyota Supra MK4, soit un moteur turbocompressé de 6 cylindres en ligne de 3.0 litres. De plus, la première génération de Lexus GS pouvait même être livrée avec un V8 de 4.0 litres, une mécanique très sophistiquée pour l’époque.

La seconde génération

C’est en 1997 que le constructeur japonais a fait l’introduction sur le marché de la seconde génération de GS et le moteur de 3.0 litres était de retour, mais seulement pour certains marchés. La Lexus GS a également eu droit à un tout nouveau moteur de de 4.3 litres plus puissant et plus moderne. Ce dernier affichait une puissance de 300 chevaux et 310 livres-pied de couple. Je sais, ça ne semble pas très impressionnant, mais à l’époque, c’était plus que nécessaire pour rivaliser avec les grosses voitures américaines du même genre.

La troisième génération

La troisième génération de Lexus GS est arrivée sur le marché en 2005 et pour la première fois depuis son introduction, la berline du constructeur japonais donnait l’impression d’être américaine, ce qui a plu aux acheteurs d’ici, il faut l’avouer. Toutefois, le moteur de 3.0 litres a fini par céder sa place à un V6 de 3.5 litres et le moteur de 4.3 litres a été remplacé par un nouveau V8 de 4.6 litres. D’ailleurs, une version hybride a aussi fait son entrée sur le marché.

La quatrième génération et le déclin

C’est en 2012 que la génération actuelle de la Lexus GS est apparue et elle a subi une légère refonte esthétique en 2016. Le modèle actuel est d’ailleurs le plus intéressant du lot à mon avis, mais nous sommes loin des berlines européennes en matière de performance et surtout, en matière de style et je crois que c’est ce qui a amené la Lexus GS vers son déclin. Bref, quoi qu’il en soit, l’actuelle berline GS propose un moteur turbocompressé de 4 cylindres de 2.0 litres pour une puissance totale de 240 chevaux et 260 livres-pied de couple. Vient ensuite le classique moteur V6 de 3.5 litres avec ses 311 chevaux et 280 livres-pied de couple. Et comme si ce n’était pas encore suffisant, il y a la version GS-F et son rudiment moteur V8 de 5.0 litres qui développent 647 chevaux et 390 livres-pied de couple. Cette mécanique est impressionnante, mais comme je l’ai dit plutôt, nous sommes loin des équivalents européens. De plus, la berline elle-même est plus loin que jamais de son public cible ce qui a finir par la conduire à la retraite.

Je crois qu’il n’est pas hors contexte de croire qu’une nouvelle berline GS pourrait un jour réintégrer la gamme de Lexus, mais le moment, ce sont les VUS qui ont la cote et tant et aussi longtemps que ça va demeurer, il faut s’attendre à voir d’autres berlines se faire retrancher.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER