Lotus : un nouveau modèle de production

   28 Janvier 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Il fut une époque où le nom de Lotus rayonnait autant que celui de Ferrari. Le constructeur britannique était réputé pour l’équilibre de ses voitures et aussi leur incroyable rapport poids/puissance. Toutefois, les années ont passé et les nouvelles restrictions en matière de sécurité ont obligé ce dernier a augmenté le poids de ses voitures et même si un modèle comme l’Evora reste très légère par rapport à la majorité des sportives actuellement disponibles sur le marché, Lotus s’éloigne de plus en plus de son concept original laissant derrière elle un héritage important en course automobile.

Bref, c’est ce qui nous amène à la nouvelle du jour puisque Lotus a décidé de mettre un terme à la carrière de tous les modèles existant pour se concentrer sur la venue d’une nouvelle voiture qui devrait donner une chance à la marque de redorer son blason. Pour l’instant, on ne connait cette voiture que sous son nom de code, à savoir Type 131. Ainsi, selon toute vraisemblance, il ne s’agira pas de l’évolution d’une voiture déjà présente dans la gamme du constructeur britannique, mais bien d’un nouveau modèle à part entière.

Une motorisation hybride

Comme vous le savez probablement, Lotus utilise des mécaniques Toyota légèrement revampées et on s’attend à cette même formule pour le nouveau modèle. Toutefois, certaines rumeurs évoquent la possibilité d’une motorisation hybride, ce qui nous amène la question suivante ; laquelle? Si on y va avec une certaine logique, la combinaison qu’on retrouve actuellement sous le capot du Toyota RAV4 Prime serait tout à fait convenable pour cette application. On parle d’une puissance combinée de 302 chevaux pour le VUS du constructeur japonais. Ainsi, il ne serait pas difficile de croire que Lotus puisse faire grimper la puissance à plus de 400 chevaux avec l’ajout de turbocompresseur ou encore d’un compresseur volumétrique. Le constructeur britannique pourrait aussi simplement utiliser des moteurs électriques plus puissants. Les possibilités sont nombreuses, mais dans tous les cas, je crois que la théorie d’une voiture hybride de performance chez Lotus tient debout.

Une voiture de sport abordable

L’élément sur lequel on sait le moins de choses, c’est le prix de cette future voiture, mais c’est le plus important de tous. À mon avis, il y a 2 scénarios possibles ici pour le constructeur britannique. Dans un premier temps, il pourrait s’agir d’une voiture exotique de performances comparable aux McLren 570s, Ferrari F8 Tributo et Lamborghini Huracan Evo de ce monde avec une fourchette de prix qui oscille entre 200 000$ et 400 000$, car le marché est très prolifique pour ce genre de voiture. Néanmoins, je doute fortement que Lotus ait une réputation suffisamment solide pour offrir ce genre de voiture et connaître du succès dans l’immédiat, ce qui nous amène à la seconde option et c’est vers cette dernière que les rumeurs se tournent aussi. Tout porte à croire que cette nouvelle Lotus viendra jouer sur le territoire de la Porsche 718, de la BMW Z4, de l’Audi TT en termes de prix. Techniquement, c’est la catégorie dont faisait partie la Lotus Evora, mais avec un prix de départ de plus de 130 000$, cette dernière est loin d’être la première voiture qu’on considère si on veut s’introduire à la catégorie des sportives de prestige. Certes, il existe une communauté de puristes qui seront toujours là pour supporter la marque, peu importe la direction qu’elle prend, mais si Lotus vise l’expansion, il doit viser la masse et le marché est particulièrement chaud en ce qui a trait aux voitures sportives de moins de 100 000$ en ce moment.



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER