Mazda BT-50 2021 : une camionnette, mais pas pour ici

   06 Juillet 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Les plus fervents adeptes de la marque se rappelleront certainement l’époque où Ford et Mazda avaient collaboré sur la conception d’une petite camionnette, ce qui avait contribué aux légendaires Ranger, mais aussi à la création du réputé Mazda de série B aussi connue sous le nom B2300 ou B4000 en fonction du moteur qui se trouvait sous le capot. Bref, figurez-vous que la marque a décidé de réintroduire une nouvelle camionnette sur le marché.

Le seul petit bémol dans toute cette histoire, c’est que cette nouvelle camionnette ne sera pas disponible sur notre marché, mais je peux vous assurer que cette nouvelle camionnette de format intermédiaire vaut le certainement la peine d’y jeter un coup d’œil, car le résultat est impressionnant.

BT-50

Mazda nous présente donc sa troisième génération de camionnette BT-50 et la première chose que vous devez savoir sur cette dernière, c’est qu’elle n’est en aucun cas associée avec le nouveau Ford Ranger contrairement à ce que les rumeurs sur le sujet laissent croire. En fait, cette nouvelle camionnette de Mazda partage son châssis avec l’Isuzu D-Max, une autre véhicule qui n’est pas disponible en Amérique du Nord, ce qui indique clairement que Mazda n’a pas l’intention d’effectuer un grand retour à ce chapitre sur notre marché.

Pour ce qui est du BT-50 2021, je crois qu’il y a de quoi tomber sous son charme dès le premier coup d’œil. Disons simplement qu’avec cette face avant typique à la signature esthétique de la marque et sa silhouette très dynamique, la camionnette du constructeur japonais est assez difficile à ne pas remarquer. En fait, le Mazda BT-50 nous donne presque l’impression d’être une camionnette de luxe de l’extérieur.

Pour faire la boucle, c’est d’ailleurs exactement ce qu’on ressent lorsqu’on s’installe à l’intérieur avec un habitacle au fini relevé et un design très élégant. C’est simple, Mazda aurait pu remplacer ses logos par ceux d’une marque de grand prestige et j’aurais pu y croire.

Le diésel en priorité

Comme le Mazda BT-50 n’est pas destiné au marché Nord-Américain, il n’est pas surprenant que la seule mécanique qu’on retrouve sous son capot soit un moteur turbodiésel de 4 cylindres de 3.0 litres qui affiche une puissance de 190 chevaux et 332 livres-pied de couple, des chiffres plutôt impressionnants pour une camionnette de sa catégorie. D’ailleurs, ce moteur prouve son efficacité à plusieurs niveaux à commencer par le fait qu’il permet au Mazda BT-50 de remorquer une charge pouvant aller jusqu’à 7 716 livres. De plus, la camionnette du constructeur japonais peut être livrée avec une boîte manuelle ou une boîte automatique à 6 rapports selon vos besoins.

Pour le moment, si vous voulez voir et peut-être même conduire une camionnette BT-50, il va falloir vous rendre sur certains marchés asiatiques ainsi qu’en Australie.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER