Mazda CX-50 2023 : on passe à la l’étape supérieure

22 Novembre 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier

J’ai toujours aimé la philosophie de Mazda à savoir de faire les choses avec simplicité et de miser sur le perfectionnement des technologies existantes plutôt que le développement de nouveau système. Enfin, comprenons que Mazda a beaucoup évolué malgré son conservatisme et c’est ce qui nous amène à la présentation du CX-50. Il s’agit du prochain VUS qui va joindre la gamme du constructeur japonais, mais aussi du premier véhicule à sortir de la toute nouvelle usine de Toyota et Mazda située à Huntsville en Alabama.

 

Pour l’instant, Mazda indique que le CX-50 « viendra soutenir le CX-5 » dans sa gamme, mais si on se fie à ce qui s’est passé avec le CX-3 et le CX-30, il est fort probable que le CX-50 éclipse rapidement son partenaire au chapitre des ventes. Bien entendu, la CX-50 est plus luxueuse, plus compétente et il offre des technologies de pointe. Certes, son design est similaire à celui des autres modèles Mazda, mais toujours avec un soupçon d’amélioration et c’est ce qui risque d’en faire l’un des véhicules les plus populaires de la marque.

 

2 mécaniques pour le moment

 

Comme je l’ai mentionné plus tôt, Mazda est du genre très conventionnel et c’est pourquoi le CX-50 va bénéficier de 2 mécaniques qu’on retrouve déjà dans la gamme Mazda. Je crois que vous ne serez pas surpris d’apprendre qu’il s’agit des mêmes motorisations que l’on retrouve sous le capot du Mazda CX-5. On commence donc avec un moteur de 4 cylindres de 2.5 litres qui affiche une puissance de 187 chevaux et 186 livres-pied de couple. Tout comme c’est le cas pour le Mazda CX-5, cette mécanique est jumelée à une boîte automatique à 6 rapports, ce qui n’en fait peut-être pas la combinaison la plus moderne, mais Mazda a prouvé son efficacité à maintes reprises.

 

En ce qui concerne la seconde option sur le plan mécanique pour le Mazda CX-50 2023, il est question d’un moteur turbocompressé de 4 cylindres de 2.5 litres qui affiche une puissance de 250 chevaux et 320 livres-pied de couple. Ce dernier est lui aussi couplé à une boîte automatique à 6 rapports et tout comme c’est le cas pour la majorité des modèles Mazda qui en son équipé, on s’attend à ce qu’il confère au CX-50 une conduite particulièrement affûtée et dynamique.

 

Là où ça devient intéressant sur le plan mécanique pour le nouveau VUS du constructeur japonais, c’est dans le fait que sa gamme de motorisation est appelée à évoluer. En effet, Mazda confirme déjà qu’il y aura des motorisations électrifiées dans la gamme du CX-50 dans les années à venir ainsi qu’une version hybride régulière, ce qui est une bonne nouvelle pour les adeptes du modèle et qui prouve que le constructeur japonais est capable de se moderniser tout en profitant au maximum des technologies du passé.

 

La production débute en janvier 2022

 

Les premiers exemplaires du nouveau VUS devraient débarquer en concession au printemps 2022 puisque la production débute en janvier. Inutile de vous dire qu’on a très hâte de mettre les mains derrière le volant du VUS du constructeur japonais. Le CX-5 est déjà l’un des meilleurs VUS actuellement disponibles sur le marché à mon avis. Alors, je suis impatient de voir ce que Mazda peut faire avec le CX-50.

 

 



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER