Mercedes-Benz Classe G 2021 : 400 000 unités assemblées

   31 Décembre 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Encombrant, pas très confortable, hors de prix, un design étrange, malgré tous ses défauts, le Mercedes-Benz Classe G est l’un des plus grands symboles de prestige dans l’industrie de l’automobile. Bref, dès qu’on veut afficher son statut social et de distinguer des autres, le grand VUS carré du constructeur allemand est la solution par excellence. Le plus ironique dans tout ça, c’est qu’il n’est pas forcément question d’expérience ultime en matière de luxe, car pour ça, il y a le Bentley Bentayga ou encore le Rolls-Royce Cullinan. Le Mercedes-Benz Classe G est plutôt la définition par excellence de l’opulence en matière d’automobile.

Le fait est que peu importe ce qu’on en pense, le Mercedes-Benz Classe G est un véhicule très populaire et le constructeur allemand vient d’ailleurs d’en assembler la 400 000e unité, ce qui n’est quand même pas rien. Bien entendu, le début de la production du Classe G ne date pas d’hier, mais comme je vous l’ai dit tout à l’heure ce n’est pas un véhicule qui est conçu pour plaire aux plus grands nombres de personnes possibles. Ainsi, 400 000 unités, c’est énorme! D’ailleurs, petite anecdote au passage, la personne qui s’est procuré ce 400 000e exemplaire ne possède déjà pas moins de 20 Classes G et il s’agit d’un Allemand. On peut donc dire qu’il sera particulièrement fier d’ajouter cet exemplaire à sa collection et de l’afficher,

De l’armée à monsieur-madame Tout-le-Monde

Le Mercedes-Benz Classe G a été introduit sur le marché en 1975 de manière officielle, mais le VUS du constructeur allemand a d’abord commencé sa carrière comme véhicule militaire, une histoire semblable à celle du Hummer. Ce n’est qu’en 1993 qu’une version de production destinée au grand public a finalement rejoint la gamme du constructeur allemand et autant vous dire qu’à l’époque, on était l’un d’un produit aussi raffiné que le modèle actuel. Le plus ironique dans tout ça, c’est que cette première génération est restée pratiquement inchangée jusqu’en 2018 et pour une fois depuis le lancement du modèle en 1993, j’ai l’impression de le Classe G est un vrai véhicule Mercedes-Benz. Il faut dire que son nouvel habitacle doté de l’interface MBUX lui donne un air plus moderne de l’intérieur et l’extérieur lui aussi a bénéficié de son lot d’améliorations. Bref, le VUS du constructeur allemand n’a jamais été aussi populaire qu’à l’heure actuelle et c’est pour cette raison que la production est déjà rendue à 400 000 unités. D’ailleurs, si la popularité du modèle est encore à la hausse, il faut s’attendre à ce que la production rejoigne les 500 000e assez rapidement.

Un véhicule hors de prix

Le Mercedes-Benz Classe G 2021 n’est clairement pas pour toutes les bourses avec un prix de base de 154 900$ et ça, c’est pour la version régulière qui est équipée d’un V8 biturbo de 4.0 litres qui affiche une puissance de 416 chevaux et 450 livres-pied de couple. Toutefois, les vrais adeptes du modèle voudront davantage opter pour la version AMG 63, qui elle est propulsée par un moteur V8 biturbo de 4.0 litres affiche une puissance de 577 chevaux et 627 livres-pied de couple. Toutefois, le prix de base de cette version s’élève à plus de 211 900$ et je ne vous ai même pas parlé des options. Toutefois, c’est le juste prix a payé si vous voulez vous démarquer du reste du parc automobile et surtout des autres propriétaires de Classe G, car le VUS du constructeur allemand propose une foule d’options et de caractéristiques, ce qui fait en sorte que c’est pratiquement impossible pour quelques d’autres de conduire une Classe G identique au votre. Bref, célébrons ce 400 000e exemplaire et souhaitons que la marque continue sur cette belle lancée pour les années à venir encore.



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER

 

Nos Mercedes-Benz G-Class 2021 en vedette!

Nos autres inventaires de Mercedes-Benz