Mercedes-Benz : de la puissance sur abonnement

23 Novembre 2022 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Après BMW, c’est maintenant au tour de Mercedes-Benz de proposer un service d’abonnement pour avoir accès à certaines fonctions de ses voitures. Oui, vous avez bien lu, il va falloir que vous payiez un supplément tous les mois pour avoir accès aux pleines capacités de certains modèles chez Mercedes-Benz?

 

Il faudra bientôt payer un abonnement de 1 200 $ par an pour débloquer toute la puissance de votre véhicule. Cette nouvelle mesure visera certains modèles 100% électriques de la marque. Pour l’instant, il semble que l’abonnement ne soit disponible que pour l’EQE et l’EQS, et ce, autant pour la voiture que le VUS.  

 

L’abonnement permettrait de faire passer la puissance de l’EQE de 288 à 348 chevaux, ce qui améliorerait le temps d’accélération du 0-100 km/h de 1.0 seconde pour le VUS et 0.9 seconde pour la voiture. Pour l’EQS, on parle d’un gain de 87 chevaux pour une puissance totale de 442 chevaux. Le 0-100 s’améliore donc de 0.9 seconde pour le VUS et 0.8 seconde pour la voiture.

 

Pourquoi un abonnement?

 

Bien entendu, Mercedes-Benz n’a pas expliqué les raisons exactes pour lesquels il procède de la sorte. À mon avis, il y a deux raisons pour lesquelles le constructeur allemand a décidé de faire ainsi. Dans un premier temps, il y a l’aspect économique de la chose. En utilisant les mêmes motorisations pour tous les modèles, le constructeur allemand doit certainement économiser à plusieurs niveaux. Toutefois, pour justifier l’augmentation de prix d’une version par rapport à une autre, le constructeur vous demande de payer un supplément. C’est comme lorsque vous choisissez un moteur plus puissant et dispendieux chez une autre marque. Certains constructeurs demandent plusieurs milliers de dollars supplémentaires pour vous donner accès à un plus gros moteur.

 

Avec l’EQE et l’EQS, la puissance est déjà disponible. Il suffit de payer pour faire enlever la restriction. L’avantage ici, c’est que vous pouvez mettre un terme à l’abonnement si vous trouvez que c’est inutile et ainsi épargner un peu d’argent. Enfin, je ne suis pas en train d’excuser la chose, mais c’est déjà mieux que BMW qui demande un abonnement pour débloquer des fonctions comme les sièges chauffants alors que c’est offert de série et sans frais supplémentaires sur la majorité des véhicules grand public.

 

L’autre aspect qui a peut-être motivé Mercedes-Benz, c’est celui de conserver un certain lien entre le véhicule et la marque. Avec ce service d’abonnement, le constructeur allemand s’assure de garder contact avec le véhicule et qui sait, peut-être que le projet permettra à Mercedes-Benz de récolter de nombreuses données qui pourront être utilisées à des fins de recherches et de développement dans un avenir proche.

 

Une nouvelle réalité pour le Canada

 

Si les caractéristiques disponibles sur abonnements sont populaires ailleurs dans le monde, c’est un système qui n’est pas particulièrement apprécié ici en Amérique du Nord. Il faut savoir que Mercedes utilise déjà cette stratégie sur certains marchés comme celui de la Chine. Toutefois, le nouveau service d’abonnement sera aussi proposé au Canada pour les modèles EQE et EQS.

 

 



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER

Nos autres inventaires de Mercedes-Benz