Mitsubishi : un nouveau concept de concessionnaire à Blainville

   24 Mars 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Comme c’est le cas régulièrement dans l’industrie, certains concessionnaires bénéficient d’une refonte complète à l’occasion histoire de se remettre au goût du jour et surtout de refléter la meilleure image qui soit pour le manufacturier. En fait, chaque marque a ses propres standards, mais il semble y avoir certains constructeurs moins exigeants que les autres comme c’est le cas pour Mitsubishi notamment. Néanmoins, les choses sont sur le point de changer comme nous avons pu le voir avec le tout nouveau concessionnaire Mitsubishi Blainville.

En effet, la concession qu’on connaissait autrefois sous l’appellation Boisvert Mitsubishi change de nom, mais elle change aussi de forme et c’est de ça qu’il est question aujourd’hui. Parlons du style du concessionnaire puisque ce dernier est assez impressionnant., voire même spectaculaire. On voit clairement que Mitsubishi cherche à offrir une image de prestige et d’élégance. Ce n’est d’ailleurs pas sans rappeler les concessionnaires Hyundai qui eux aussi sont récemment passés à un fini extérieur plus sombre et moderne.

Au cas où vous seriez curieux de savoir ce que ça coûte de moderniser un concessionnaire de la taille de celui de Mitsubishi Blainville, la famille Losier qui en est propriétaire depuis plusieurs années à du injecté 5 millions de dollars dans son concessionnaire pour nous offrir le résultat actuel, ce qui n’est quand même pas rien.

Mitsubishi sauvé?

Peut-être que vous l’avez oublié, mais il y a quelques mois à peine, des rumeurs circulait au sujet du retrait de la marque Mitsubishi au Canada en raison des ventes trop faibles, mais aussi parce que la marque n’avait pas vraiment d’avenir sur notre continent. Eh bien, il se trouve que la fusion avec le groupe Renault-Nissan a été très bénéfique pour Mitsubishi qui semble avoir pris du mieux depuis. D’ailleurs, l’une des plus belles preuves de cette affirmation, c’est le fait que certains concessionnaires comme Blainville Mitsubishi aient décidé de se métamorphoser pour représenter la plus récente image de la marque. C’est le genre d’effort dont on se passerait si l’avenir de Mitsubishi au Canada était en péril. De plus, on peut s’attendre à ce que le constructeur japonais exige une refonte complète à la majorité de ses concessionnaires au Canada dans les prochains mois.

À l’heure actuelle, la gamme du constructeur japonais ne se limite qu’à 4 modèles dans le sens large, soit l’Outlander, l’Eclipse Cross, le RVR et la Mirage. La compétition est de plus en plus féroce dans le créneau des VUS et la Mirage à elle seule ne représente qu’une faible portion des ventes pour le constructeur japonais. Heureusement, de nouveaux véhicules devraient bientôt se joindre à la gamme actuelle du constructeur japonais et les véhicules qui la composent vont eux aussi évoluer pour le mieux. Ainsi, le constructeur japonais a toutes ses chances de séduire à nouveau la clientèle canadienne.

Une histoire de longue date

Contrairement à la majorité des constructeurs automobiles actuellement en fonction qui sont apparus il y a moins de 60 ans, la marque Mitsubishi, elle, existe depuis près de 150 ans. Inutile de vous dire que l’entreprise ne fabriquait pas des voitures à ses débuts puisque cette dernière était plutôt spécialisée dans le transport maritime, ce qui commençait à être très populaire dans les années 1870. En fait, ce n’est qu’en 1917 que Mitsubishi Motors a commencé à fabriquer des voitures. C’est d’ailleurs Mitsubishi qui a proposé la première voiture japonaise sur le marché avec la Model A.

Le constructeur japonais a connu des hauts et des bas par la suite et inutile de vous dire que les grandes guerres ont eu un impact majeur sur Mitsubishi. Néanmoins, ce dernier semble en être ressorti encore plus fort puisque les années qui ont suivi ont été très lucratives pour le constructeur japonais. D’ailleurs Mitsubishi a même lancé une gamme de véhicules de luxe dans les années 60.

Au cours de son existence, Mitsubishi a dû s’associer avec plusieurs manufacturiers, dont Daymler, à l’époque où ce dernier était aussi propriétaire de Chrysler. Néanmoins, depuis 2016, Mitsubishi est désormais associé à Renault et Nissan et on peut dire que c’est une bonne chose puisque ce groupe a les moyens de relancer la marque pour en faire quelque chose de très positif.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER