Nissan : Quand l’ancien patron est dans la soupe chaude

   06 Janvier 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

S’il y a quelque chose qui a particulièrement marqué l’industrie de l’automobile dans les dernières années, ce sont les scandales et on vous parle ici aussi de rappels majeurs que du fameux diésel Gate. Néanmoins, il semble que cette vague n’ait pas encore terminé sa course puisque cette semaine, c’est l’ex-patron du Groupe Renault-Nissan qui fait les manchettes.

Carlos Ghosn a été président du groupe automobile Renault-Nissan de 2005 à 2019. Toutefois, l’ancien patron du constructeur automobile a été arrêté en 2018 suite à des accusations de dissimulation de revenus. Toutefois. M. Ghosn a pu conserver sa place jusqu’en 2019 avant de finalement être remercié suite à de nouveau soupçon de fraude contre sa personne par les autorités japonaises. Ainsi, ce dernier a décidé de fuir au Liban dans l’espoir que les autorités ne réussissent pas à lui mettre la main au collet.  Malheureusement pour Ghosn, les autorités japonaises ont réussi à l’arrêter à son domicile de Tokyo peu avant son départ.

Ce qu’il y a de plus ironique dans cette histoire, c’est que cette seconde arrestation survient un mois seulement après que l’ex-PDG de Renault-Nissan ait été libéré sous caution. D’ailleurs, selon lui et son avocat, cette mise en scène de la part des autorités était absolument inutile puisqu’il n’aurait jamais eu l’intention de prendre la fuite et qu’il n’avait fait preuve d’aucun bris de condition. Quoi qu’il en soit, M. Ghosn a prévu de s’entretenir avec les médias au mois d’avril prochain afin de mettre les choses aux clairs et de pouvoir expliquer sa version des faits. Enfin, entre vous et moi, qu’il soit coupable ou non, on peut dire que la tâche sur son dossier est déjà bien profonde et qu’il n’y a pas grand-chose qui pourrait la faire disparaître, car il y aura toujours des gens qui vont le voir comme un criminel même si ce n’est pas le cas et ça, c’est ce qu’on appel une injustice et une étiquette. Vous ai-je déjà mentionné que j’ai une formation en criminologie? Bref, il faut comprendre que la réputation de M. Ghosn est salie, et ce, qu’il soit coupable ou non. Maintenant, il s’agit de voir ce que l’homme de 65 a à nous dire et vous pourrez vous-même juger de son honnêteté.

De la fraude

Lorsqu’on est dans une position comme celle qu’a pu être M. Ghosn, on a accès à des sommes d’argent colossales et on bénéficie d’une forme de pouvoir et des contacts nécessaires pour effectuer une fraude d’envergure. Disons que l’ex-PDG du constructeur franco-japonais a mal joué ses cartes en transférant de l’argent à un fournisseur pour que ce dernier lui verse un pot de vin. Les autres accusations à son sujet sont relatives à de fausses déclarations de revenu pour la période s’étant étendu de 2010 à 2018, ce qui n’aide en rien à la situation. D’ailleurs, dans ce cas-ci, le constructeur japonais a fourni lui-même des preuves aux autorités, ce qui n’a certainement pas joué en la faveur de Ghosn. Pour couronner le tout, Nissan ne serait pas la seule filiale du groupe touché par « d’étranges » transactions du même genre puisque Renault en est venu à la même conclusion après une enquête interne. On peut donc dire que M. Ghosn est véritablement dans la soupe chaude.

Maintenant que M. Ghosn a été démis de ses fonctions, il y a fort à parier qu’il aura du mal à se retrouver du travail, mais selon les rumeurs, l’argent qu’il aurait volé aurait été détourné aux États-Unis vers une société que son fils dirige ce qui est certainement le fruit du hasard me direz-vous. La direction du groupe automobile Renault-Nissan a été remise à Jean-Dominique Senard, un ancien Magna du pétrole qui a d’ailleurs longtemps côtoyé Carlos Ghosn au cours de sa carrière. Bref, cette histoire est la preuve qu’on peut faire de grande chose et avoir les meilleures intentions du monde, mais le pouvoir de l’argent peut nous rendre déchus, et ce, même lorsqu’on est à la tête de l’un des plus grands groupes automobiles du monde.  

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER

 

Nissan Altima
2013

8995 $
108350 Km

Nissan Rogue
2015

13995 $
74920 Km

Nissan Rogue
2016

17995 $
79177 Km

Nissan Micra
2016

7995 $
73000 Km

Nissan Rogue
2016

19495 $
58875 Km

Nissan Versa Note
2014

9495 $
60395 Km

Nissan Micra
2015

9995 $
56195 Km

Nissan Sentra
2014

7795 $
45011 Km