Nissan-Renault : le grand patron arrêté pour fraude

   21 Novembre 2018 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Malgré un salaire et des conditions de travail tout ce qu'il y a de plus enviable, le fait d'être à la tête d'une grande compagnie ne met personne à l'abri de la tentation d'effectuer de la fraude pour s'enrichir encore davantage. D'ailleurs, c'est exactement ce qui est arrivé au grand patron de Nissan-Renault qui fait actuellement face à plusieurs chefs d'accusation en la matière.

Carlos Ghosn, le grand patron du groupe Nissan qui comprend également Renault, Mitsubishi et plusieurs autres marques, a été arrêté plus tôt cette semaine à Tokyo sous plusieurs chefs d'accusation de fraude, de malversations et j'en passe.

La première chose qu'on reproche au dirigeant de la marque, c'est d'avoir dissimulé ses propres revenus au fisc histoire de payer moins d'impôt. Ce n'est pas tout puisque Carlos Ghosn aurait aussi utilisé l'argent de l'entreprise pour se procurer de biens personnels.

Le plus troublant dans cette histoire, c'est que ça ne date pas d'hier tout ça puisque Carlos Ghosn est arrivé chez Nissan en 1999. Ainsi, personne ne sait vraiment jusqu'à quand remontent les premières fraudes de M. Ghosn. Toutefois, il faut savoir que le grand patron du groupe Nissan-Renaud n'a pas fait que des mauvaises choses pour l'entreprise, bien au contraire. En fait, il aura nettement contribué au redressement de la marque et surtout à la reprise de Mitsubishi qui était au bord du gouffre avant d'être racheté par Nissan.

Un soupçon fondé

Bien qu'il n'ait été reconnu coupable de rien pour le moment, le patron de Nissan-Renault est dans la soupe chaude puisque plusieurs sources d'informations confirment que Carlos Ghosn a déclaré un salaire de 4.9 millions de yens entre 2011 et 2015 alors que son salaire réel aurait été de l'ordre de 10 millions de yens. Le plus ironique dans tout ça, c'est que M. Carlos Ghosn figure parmi les patrons les mieux payés dans ce coin du monde, ce qui est tout à fait justifiable vu sa grande implication dans la restructuration de Nissan. Et on peut dire que les affaires vont plutôt bien pour l'entreprise depuis que Carlos Ghosn s'en est occupé. En revanche, avec ces accusations de fraude et malversations, M. Ghosn se verra destitué de ses fonctions dans les jours à venir.

On ne sait pas trop ce qu'il en adviendra de M. Ghosn dans les semaines à venir, mais nous allons certainement suivre l'affaire de près.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER