Nissan Z Proto : une boîte manuelle !

   16 Septembre 2020 PAR Jean-Sébastien Poudrier

C’est sous la forme d’un évènement virtuel que le constructeur automobile Nissan nous a dévoilé le concept Z Proto hier en direct de Yokohama au Japon. Pour le moment, il n’est question que d’un prototype comme son nom l’indique, mais ses grandes ressemblances avec le modèle 370z sortant et d’autres voitures de la longue lignée des Z nous laissent croire que nous sommes assez près du modèle de production. En fait, ce dévoilement va surtout permettre à Nissan de réaliser de petits ajustements de dernière minute en fonction de la rection des journalistes et de la clientèle.

Nissan a profité de l’occasion pour nous confirmer que le modèle de production serait propulsé par un moteur V6 de 3.0 litres accompagné par 2 turbocompresseurs ainsi qu’une boîte manuelle à 6 rapports. Toutefois, aucune donnée relative à la puissance, l’accélération et la vitesse de pointe de la voiture n’a été dévoilée pour le moment. De plus, le constructeur japonais n’a rien confirmé en ce qui concerne l’appellation 400z. Néanmoins, on peut rapidement conclure que cette dernière représentera la puissance de la voiture et comme on sait que la Z de production emprunte son moteur à l’Infiniti Q60 Red Sport, on peut s’attendre à ce que la puissance soit identique à cette dernière, soit 400 chevaux et 350 livres-pied de couple.

Une voiture de sport

Bien qu’on ne soit pas certains à 100% de ce à quoi va ressembler la version finale de production, on peut dire qu’on aime beaucoup ce qu’on voit jusqu’à maintenant. Avec son long capot, son toit fuyant et ses lignes dynamiques, la nouvelle Z Proto fait certainement honneur à la lignée des Z. On espère également que des peintures 2 tons et surtout, que la couleur qui accompagne le concept seront disponibles avec le modèle de production.

De profil, c’est un Z tout ce qu’il y a plus typique. D’ailleurs, si vous ajoutez une ligne imaginaire entre le point où le toit et la fenêtre arrière se rejoignent et l’avant de la jupe latérale, vous pouvez presque voir une forme de Z. À l’avant, on retrouve une énorme calandre carrée, des phares en forme de feuille et des ouvertures latérales en forme de triangle. Je dois dire que c’est très éclectique, mais étrangement, ce design fonctionne assez bien. La partie arrière de la voiture est de loin l’élément qui me plait le plus et au risque de me faire lapider pour ce que je vais dire, je trouve que ce dernier ressemble drôlement à ce qu’on retrouve chez certaines voitures musclées américaines. Je n’étais pas particulière fan de la partie arrondie de l’arrière de la 370z, mais je dois dire que Nissan me gagne sur toute la ligne avec son concept Z Proto.

Encore une fois, à l’intérieur, c’est un Z tout ce qu’il y a de plus typique avec les trois cadrans sur la planche de bord, un joli volant et une position de conduite très agressive. L’habitacle est très enveloppant de manière générale et c’est quelque chose qu’on aime beaucoup dans une voiture sportive. D’ailleurs, on retrouve davantage de technologies dans la Nissan Z Proto dont ce qui semble être un tableau de bord entièrement numérique. Difficile de dire si ce dernier sera offert sur tous les modèles ou seulement sur quelques versions pour le moment. On remarque également la présence de fibre de carbone dans l’habitacle avec les photos qui nous ont été fournies par le constructeur japonais.

Une rivale de taille

Grâce à ses améliorations sur le plan technique, son moteur biturbo de 3.0 litres et les caractéristiques qu’on connait jusqu’à présent, il est clair que la prochaine génération de Z sera une rivale directe à la Toyota Supra. Cette dernière est propulsée par un moteur BMW de 3.0 litres qui développe une puissance de 335 chevaux (officiellement), car la réalité veut que cette puissance soit plus près de 385 chevaux. Néanmoins, le fait est que la Toyota Supra est capable d’abattre le 0-100 en moins de 3.8 secondes et on peut certainement s’attendre à ce que la nouvelle Z puisse rivaliser avec cette performance.

Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER