Panasonic : la réalité augmentée dans les voitures d’ici 2024

   19 Janvier 2021 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Même si les voitures ne volent pas encore, elles proposent des technologies qui dépassent largement ce dont on pouvait s’imaginer du futur de l’industrie automobile il y a 20 ou 30 ans. Les voitures d’aujourd’hui sont de véritables ordinateurs sur 4 roues et certains modèles peuvent même se conduire tout seuls. Néanmoins, ce n’est pas demain la veille que les gouvernements vont laisser les voitures autonomes prendre d’assaut le marché et je suis de ceux et celles qui croient qu’il y a encore de nombreuses années à venir avant que les humains n’aient plus à conduire.

Si je vous dis ça, c’est parce que les constructeurs automobiles et plusieurs autres entreprises qui se spécialisent dans la conception de technologies continuent de développer des systèmes pour améliorer l’expérience de conduite lorsqu’une personne se trouve derrière le volant et c’est ce qui m’amène à vous parler de la réalité augmenté. On parle de réalité augmentée lorsque le virtuel et le réel sont combinés offrant une vision améliorer de ce que nos yeux peuvent nous montrer. Ce n’est pas un concept si nouveau que ça puisque vous avez affaire à de la réalité augmentée chaque fois que vous regardez le sport à la télévision, et ce, depuis de nombreuses années. Vous ne l’avez probablement jamais réalisé, mais lorsque les animateurs utilisent des technologies virtuelles en temps réel pour indiquer un endroit précis sur le terrain au hockey ou au football, c’est de la réalité augmenté.

Panasonic innove

Toutefois, si je vous parle de réalité augmenté aujourd’hui, c’est parce que Panasonic vient tout juste de dévoiler une technologie qui pourrait littéralement révolutionner l’industrie de l’automobile. Cette technologie, Panasonic l’appelle le HUD (Head Up Display) ou (affichage tête haute) si vous préférez. Ce concept en soi n’a rien de nouveauté puisqu’on retrouve des systèmes de ce genre dans plusieurs véhicules, mais la technologie de Panasonic va beaucoup plus loin que le simple fait d’afficher votre vitesse ou de l’information statique sur le pare-brise de votre véhicule à travers le reflet d’un écran qui est placé sur la planche de bord. Néanmoins, on peut s’attendre à ce que ce genre de technologie soit intégré à même le pare-brise un jour.

La technologie du géant de l’électronique inclus toutes les fonctions typiques d’un système HUD régulier comme la vitesse à laquelle vous roulez, mais là où ce dernier va plus loin, c’est en vous indiquant de l’information sur ce qui se trouve sur la route en temps réel. Le système peut notamment reconnaître s’il s’agit d’une voiture ou d’un piéton. Le système peut même aller jusqu’à calculer la hauteur d’un passage sous-terrain devant vous pour savoir si votre véhicule est assez bas ou non pour y passer.

Ce n’est pas tout, car le système en question est capable d’enregistrer tout ce qui se trouve dans un rayon de 180 degrés devant le véhicule, et ce, jusqu’à une distance de plus de 100 mètres pour finalement projeter le tout sur le pare-brise avec une définition améliorée en 4K. Si vous avez déjà visité un endroit après l’avoir vu à la télévision pour vous rendre compte que c’est nettement moins beau en réalité que sur votre moniteur de 65 pouces, c’est à peu près la même chose pour le système de Panasonic. Ce dernier vous offre une image mieux définie que ces vos yeux seuls peuvent voir à travers le pare-brise tout en vous offrant une analyse de tout ce qui se trouve sur la route plus rapidement que vous ne pouvez l’assimiler vous-même. Bref, c’est comme si vous deveniez un cyborg à travers le pare-brise de votre véhicule.

Toutefois, ne pensez pas pouvoir jouer au Terminator dans les prochaines semaines, car cette technologie est encore en phase de développement et pour l’instant, Panasonic nous parle de 2024 comme date de lancement, ce qui est encore loin. Néanmoins, le concept initial et les premières phases de tests nous montrent que cette technologie est franchement impressionnante et je suis impatient de pouvoir en faire l’essai moi-même.



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER