Porsche débute la production de son carburant

05 Janvier 2023 PAR Jean-Sébastien Poudrier

Si la voiture électrique fait partie de la solution, il y a aussi d’autres options à considérer comme l’a fait Porsche en développant son propre carburant synthétique. Cette nouvelle technologie pourrait littéralement sauver la voiture à essence et complètement changer l’avenir qu’on s’était fait de l’industrie automobile.

 

C’est au Chili que se trouve la première usine destinée à la production de eFuel. Ce nouveau carburant est créé à partir d’un procédé chimique qui utilise de l’hydrogène et du dioxyde de carbone. Pour se faire, il faut une quantité massive d’énergie et c’est pourquoi le constructeur allemand a choisi le Chili. Porsche a installé de nombreuses éoliennes, car les vents du Chili soufflent très fort pendant une grande partie de l’année. Ce sont donc ces conditions météorologiques parfaites qui font l’endroit par excellence dans le monde entier pour une ferme d’éoliennes.

 

Quelques chiffres

 

Le succès du carburant de Porsche dépendra assurément de son prix de vente au détail si le constructeur a l’intention de commercialiser son produit à l’échelle mondiale bien entendu. Comme on a pu le voir dans les dernières semaines, la fluctuation du prix de l’essence affecte énormément de choses et on ne parle que de quelques dizaines de sous supplémentaires. Pour le moment, Porsche estime le coûte de production à 2$ le litre, ce qui n’inclut pas le transport et les nombreuses taxes auxquelles se carburant pourrait être soumis. Toutefois, l’objectif premier de ce carburant est d’être utilisé dans le sport automobile. C’est d’ailleurs pour en faire la promotion que le constructeur allemand se lance en Formule 1. Inutile de vous dire que tout le monde attend cet évènement avec impatience.

 

Pour le moment, ce sont quelque 130 000 litres qui ont été produits par Porsche. Toutefois, le constructeur allemand a de grandes ambitions et souhaite produire plus de 550 millions de litres de eFuel une fois que son usine sera à pleine capacité.

 

Il demeure clair que Porsche ne sera pas capable de répondre à la demande mondiale à lui seul. En fait, même lorsque son usine sera à pleine capacité, le constructeur allemand aurait du mal à fournir assez de carburant ne serait-ce que pour une petite portion du Canada et des États-Unis. Toutefois, le projet n’en demeure pas moins honorable pour autant et qui sait, peut-être que c’est ce qui va inspirer d’autres manufacturiers, d’autres entreprises privées et peut-être même les différents gouvernements à œuvrer dans la même direction.

 

 



Auteur: JEAN-SÉBASTIEN POUDRIER